Accueil » Marwan Lahoud réélu président du GIFAS

Marwan Lahoud réélu président du GIFAS

Marwan LahoudA l’issue de l’Assemblée générale ordinaire du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS), qui s’est tenue le 3 juillet 2014, M. Marwan Lahoud, Directeur Général Délégué à la Stratégie et à l'International d'Airbus Group, a été réélu Président du GIFAS. Dans son allocution, il a évoqué les trois axes d’actions qu’il a définis pour le GIFAS : « assurer le rayonnement du secteur, renforcer notre présence à l’international, mettre en valeur et conforter l’organisation de notre filière. »

Pour le GIFA les enjeux importants qui se profilent d’ici la fin de cette année et pour 2015 :
- préparer et réussir le 51ème Salon du Bourget qui se tiendra du 15 au 21 juin 2015
- suivre avec la plus grande attention les évolutions du contexte budgétaire de notre pays et notamment celles qui pourraient avoir des conséquences négatives sur l’exécution de la Loi de programmation militaire
- dans le domaine spatial, les décisions qui seront prises lors de la prochaine Ministérielle de Luxembourg en décembre 2014 seront stratégiques. Nous allons poursuivre le travail déjà engagé dans le cadre de la préparation de ce rendez-vous majeur pour l’avenir du secteur spatial.

Emmanuel Viellard (Président de Lisi Aerospace) a été reconduit à la présidence du GEAD (Groupe des Equipements Aéronautiques et de Défense) et Bertrand Lucereau (PDG de Secamic)a été élu à la présidence du Comité Aéro-PME.

4.07.2014

Un commentaire

  • Felix Perez

    Marwan Lahoud réélu président du GIFAS
    Marwan Lahoud est arrivée à s’affirmer comme véritable N°2 et stratège à Airbus (ex EADS). Notamment, il est arrivé à contourner les réticences du CNES et d’Arianespace à la consolidation proposée sans succès par F. Auque le patron d’Astrium et désormais absent des plateaux. Pour ce faire il n’a pas hésité à s’unir avec le motoriste Safran pour créer une dynamique incontournable : cette union est sans rapport avec la consolidation dans les Airbus qui excluait les motoristes et sans réelle synergie industrielle ; elle initie un mouvement, comme l’union Matra Aerospatiale où il était aussi aux manettes avait ensuite initié la consolidation franco-allemande avec EADS puis Airbus aujourd’hui.
    Sa réélection à la tête du GIFAS n’est dès lors pas surprenante et augure pour lui d’autres présidences dans l’aéronautique & défense ou ailleurs dans l’industrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.