Accueil » NAE fait plancher les étudiants normands sur l’aéronautique du futur

Le cluster Normandie AeroEspace (NAE) a lancé la troisième édition de son Challenge auprès des étudiants pour concevoir l’aéronautique du futur en Normandie. Une quarantaine d’étudiants, du lycée à l’école d’ingénieur en passant par les IUT, vont imaginer autour de briques susceptibles, le drone ou le véhicule à décollage vertical de demain.

12.11.2018

La troisième édition du Challenge NAE regroupe une quarantaine d’étudiants de l’IUT deRouen, l’Université de Rouen Normandie, l’ESIX, l’ESITECH, l’ENSTA Bretagne, l’INSA de Rouen Normandie, l’ESIGELEC et le Lycée Marcel SEMBAT. © NAE

L’objectif de ce challenge est de pouvoir travailler sur les briques technologiques et de les expérimenter sur un vecteur aérien accessible. De par son côté ludique, ce challenge doit permettre : de mieux appréhender les enjeux de l’aéronautique pour les étudiants, de faciliter la rencontre entre industriels et étudiants et enfin de favoriser de nouveaux projets innovants.

Pour cela, NAE met à la disposition de chaque équipe une « Mystery box » identique pour tous les participants. A partir des différents éléments de cette malette, chaque équipe devra construire son prototype alpha puis l’améliorer avec le soutien de NAE et de ses industriels pour relever les défis du Challenge NAE.

La troisième édition du Challenge a été lancée le jeudi 8 novembre 2018 à Rouen. Impliquant une quarantaine d’étudiants de 8 écoles (l’IUT de Rouen, l’Université de Rouen Normandie, l’ESIX, l’ESITECH, l’ENSTA Bretagne, l’INSA de Rouen Normandie, l’ESIGELEC et le Lycée Marcel SEMBAT), elle se focalisera sur des nouvelles briques technologiques :

  • Pilotage innovant : rendre automatiques et ergonomiques les commandes de vol. L’objectif est d’imaginer un pilotage plus ergonomique (commande de vol) du drone, voire entièrement automatique.
  • Détection et Perception : détecter, prévenir et éviter les dangers et obstacles. Pour que demain les drones puissent cohabiter dans les villes, il sera nécessaire de les doter d’une intelligence leur permettant de détecter leur environnement et d’éviter tous les obstacles auxquels ils vont être confrontés. Dans ce défi, les équipes devront intégrer des capteurs et réaliser une fusion des données pour rendre le drone plus intelligent.
  • Communication et Action : savoir lire, recevoir des informations et agir. Il s’agit ici d’aborder l’aspect communication avec le drone et la façon d’ interagir avec celui-ci. Le défi consistera en la lecture d’informations spécifiques et leur transmission à un poste de contrôle pour pouvoir les analyser en temps réel.
  • Transport : transporter un œuf sans le casser. Le défi certainement le plus ludique : transporter un œuf (cru !) d’un point A à un point B. C’est l’étape qui peut paraître la plus simple mais qui posera sans aucun doute le plus de problèmes aux étudiants. Il alliera à la fois des enjeux mécaniques (préhension d’un œuf, dépose en toute sécurité), de l’algorithme et du contrôle commande afin de piloter et positionner le drone au bon endroit au bon moment. Ce défi doit servir de briques pour le transport de marchandises / personnes dans le futur.

Un deuxième point d’étape aura lieu en janvier 2019, avant la finale qui se déroulera le 13 Juin 2019 sur Rouen.

Au terme de ce challenge, l’ambition est de détecter des solutions innovantes qui pourront faire l’objet de développement au travers de start-up si les étudiants souhaitent « se lancer », ou de la valorisation via des industriels intéressés par les concepts.

Enfin, ce nouveau format est conçu pour durer dans le temps. NAE donne la possibilité aux écoles de conserver leur drone pour capitaliser sur les développements réalisés pour l’année d’après. Ainsi tous les ans, des démonstrateurs de plus en plus performants seront expérimentés et les défis renforcés afin de se rapprocher des conditions réelles d’utilisation d’ici quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.