Accueil » Nouveau coup de pouce du gouvernement italien à Piaggio

Nouveau coup de pouce du gouvernement italien à Piaggio

Piaggio Aerospace, toujours engagé dans une procédure de redressement judiciaire, a reçu une commande de 171 millions d'euros pour 6 biturbopropulseurs P.180 Avanti EVO et pour un simulateur FFS. Piaggio Aerospace serait sur le point d'être reprise par un nouveau propriétaire.

5.10.2021

Le carnet de commandes de Piaggio Aerospace pour les P.180 est porté à 20 exemplaires, y compris pour des des clients privés. © Piaggio Aerospace

Pour aider Piaggio Aerospace dans la tourmente, le ministère italien de la défense avait déjà débloqué près de 700 millions d’euros en 2019. Cette enveloppe, comme un coup de pouce providentiel à l’entreprise placée en redressement judiciaire, était consacrée à l’acquisition de drones P.1HH, la maintenance de moteurs et l’achat de 9 P.180 Avanti EVO ainsi que la mise à jour de 19 P.180 en activité dans les forces aériennes italiennes.

Une commande supplémentaire pour l’Avanti EVO de Piaggio Aerospace

Le nouveau contrat signé, début octobre 2021, avec le ministère italien de la défense prévoit l’acquisition de 6 P.180 Avanti EVO supplémentaires, la fourniture d’un « full flight simulator » et la maintenance des moteurs Viper, qui équipent également les Aermacchi MB-339PAN  de la patrouille acrobatique Frecce Tricolori.

Vincenzo Nicastro, l’administrateur spécial de Piaggio Aerospace pendant son redressement judiciaire, a également affirmé que l’entreprise est « désormais sur le point de trouver un repreneur. »

Cinq repreneurs potentiels pour Piaggio Aerospace

Un coup de pouce de 700 M€ pour Piaggio Aerospace

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.