Accueil » Industrie – brèves » Le premier A380 de Singapore Airlines stocké à Tarbes

Le premier A380 de Singapore Airlines stocké à Tarbes

Tarmac Aerosave a réceptionné, le 13 novembre 2017, à Tarbes, l’A380 MNS003, qui est le premier A380 à avoir été mis en service commercial 2017. Le super jumbo jet va être stocké dans l’attente d’un nouvel exploitant.

Ce premier A380, initialement aux couleurs de Singapore Airlines et appartenant à un loueur allemand, est aussi le 500ème appareil pris en charge par Tarmac Aerosave depuis sa création, il y a dix ans. © Tarmac Aerosave

Alors que l’avenir du programme A380 se joue en coulisses, au salon aéronautique de Dubaï, entre Airbus et Emirates Airlines, le premier A380 de l’histoire du transport aérien s’est posé à Tarbes où il a été confié à Tarmac Aerosave, spécialiste européen du stockage et du démantèlement des avions de ligne, dans l’attente d’un nouvel exploitant. Cet A380 est le troisième appareil de série (MSN003) assemblé à Toulouse par Airbus. Il est surtout le premier à avoir été mis en service commercial, en 2007, par Singapore Airlines, compagnie de lancement du jumbo jet européen.

Tarmac Aerosave se positionne comme le premier site de stockage européen d’avions, une spécialité qui représente 80% de son activité. © Tarmac Aerosave

Cet A380 qui vient de voler pendant dix ans sous les couleurs de Singapore Airlines appartient à la société de location allemande Dr Peters. Avant sa restitution, il a été repeint en blanc, comme le veut la règle pour un avion en transition. Il sera stocké à Tarbes sur un parking spécialement conçu pour cet avion dont les dimensions et le poids nécessitent un traitement spécifique.

Tarmac Aerosave s’est positionné sur ce créneau en procédant à l’extension de ses parkings de Tarbes dès le début 2017. Les premiers de ces parkings ont été réceptionnés le 9 novembre 2017. La société dispose également à Tarbes d’un hangar pouvant accueillir l’A380. Il ne lui manque plus qu’une cabine de peinture. Cette installation est en attente du feu vert administratif qui tarde à venir.

 

Tarmac Aerosave : de la déconstruction à la remise en ligne

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *