Accueil » Safran va remotoriser l’avion de lutte anti-incendie Beriev Be-200

Safran va remotoriser l’avion de lutte anti-incendie Beriev Be-200

Safran Aircraft Engines (France) et UEC Saturn (Russie) se lancent dans la remotorisation de l’avion de lutte anti-incendie Beriev Be-200 avec le moteur SaM146, développé et produit par les deux motoristes au sein de leur société commune 50/50, PowerJet.

25.05.2018

Le contrat a été signé par Alexander Artyukhov (UEC) et Olivier Andriès( Safran Aircraft Engines) dans le cadre de la rencontre présidentielle entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine au Forum économique international de Saint-Pétersbourg. © Safran

Le Beriev Be-200 est un avion spectaculaire de lutte anti-incendie polyvalent, capable d’effectuer des missions de surveillance maritime, de lutte contre les incendies de forêts, de transporter des passagers ou encore de réaliser du fret dans le cadre de missions humanitaires. Il s’agit du premier appareil de ce type à être équipé de deux turboréacteurs situés au-dessus de l’aile pour réduire les risques liés aux projections d’eau.

EADS, devenu depuis Airbus Group, s’était intéressé au Be-200, au point de s’impliquer dans se certification européenne. La Sécurité civile française l’avait testé dans le sud de la France. A l’époque, il ne répondait pas aux besoins de la France. Les temps ont changé, l’offre s’est appauvrie et la doctrine s’est assouplie.

A l’occasion de sa remotorisation et à conditions de corriger certains de ses défauts intrinsèques, le Be-200 pourrait trouver un marché. C’est la conviction de Safran, mais aussi d’Airbus qui n’a jamais perdu de vue le bombardier d’eau russe.

Le Beriev Be-200 remotorisé pourrait à nouveau intéresser la Sécurité civile

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.