Accueil » Solvay et Lockheed Martin ensemble sur les matériaux composites

Solvay et Lockheed Martin ensemble sur les matériaux composites

Afin de booster les études autour de ces matériaux de plus en plus utilisés dans le secteur aérospatial, l'entreprise Belge de chimie Solvay et la société Lockheed Martin annoncent un partenariat… sur fond de contrat d'achat de F-35 par la Belgique.

24.10.2019

Le choix du F-35 par le gouvernement belge implique des compensations pour la filière aéronautique belge. © Solvay

L’objectif du partenariat noué entre Solvay et Lockheed Martin est de « favoriser la recherche et l’innovation » autour de ces matériaux ultra-légers. L’union faisant la force, cet accord inclut une bonne partie des acteurs de recherche, principalement belges, travaillant sur ces matériaux : des industriels en passant par les laboratoires et les universités. Différentes pistes d’étude ont été données comme le développement de nouveaux matériaux composites de nouvelle génération ou l’élaboration de meilleures techniques de collage métal/matériaux composites. Tandis que pour mener à bien les travaux Solvay met à disposition son tout nouveau centre d’innovation, les meilleurs projets présentés, après une phase d’étude de 12 à 24 mois, seront éligibles à des prix de design.

Cet accord a été signé dans le cadre des mesures dites ESI (intérêts essentiels de sécurité) liées au contrat belge pour le programme F-35. Le choix du F-35 par le gouvernement belge implique une coopération avec Lockheed Martin et l’ensemble de l’écosystème aéronautique belge d’entreprises et d’universités, notamment Asco Industries, Coexpair, Feronyl, Sabca, Safran Aero Boosters, Sonaca et Thales Belgium.

Jean-François Bourgain

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Un commentaire

  • Pilotaillon, Europe First

    Voilà comment dans un pays libéral ont sait chasser en meute… et gagner des parties stratégiques.
    Désolé : même si il peut y avoir ça et là des initiatives qui me contrediront, on est pas bon pour raisonner de cette manière ici sur notre vieux continent.
    Va falloir apprendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.