Accueil » Un MC-21-310 vole sur moteurs PD-14

Un MC-21-310 vole sur moteurs PD-14

Le premier vol du monocouloir russe MC-21-310, doté deux moteurs russes UEC PD-14, vient de se dérouler le 15 décembre 2020, à Irkoutsk.

15.12.2020

Propulsé avec deux PD-14, le prototype du MS-21-310, a volé à 3.500 m et à 450 km/h. © UAC

Ce vol au départ de la piste des usines Irkut, à Irkoutsk, en Sibérie, « est l’aboutissement en parallèle, de deux grands programmes de l'industrie aéronautique civile en Russie : l'avion MC-21, et le moteur PD-14 », a déclaré Sergei Chemezov, directeur général de Rostec. L'avion était piloté par un équipage composé des pilotes d'essais Vasily Sevastyanov, Andrey Voropaev et Alexander Solovyov. Ce vol de 1 heure 25 minutes consistait à vérifier le fonctionnement des commandes de vol, de la stabilité,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

  • Pilotaillon, peace'nd love warrior

    Quelle claque ?!?
    Il y a une situation que chacun traduit à sa manière, prend soin d’exploiter, y compris l’ignorer parfois.
    Je ne vois pas de racisme en l’espèce. Un pays comme un groupe social ou une personne, choisit sa voie et en même temps ses amis.
    Bravo pour votre admiration et votre soutient à ce beau, grand et fier pays.
    Savoir faire un moteur de jet est une chose qui date de l’après guerre, par contre savoir contribuer au devenir de l’humanité (non, pas le journal) en est une autre.
    Je pense aux problématiques écologiques de notre petite planète et à la responsabilité, complémentarité des nations indispensables pour s’attaquer aux causes.
    Je me dis que cet élève remuant qui possède le plus grand territoire du monde sera bien inspirée de mettre son gaz et ses poisons de côté, lorsque son permafrost et la banquise s’évaporent.
    Si certain voient des rois dans chacun des élus, je vois un « démocrate » conservateur accroché à son fauteuil à gauche (sur la carte) et un pseudo Tsar (en tous cas quelqu’un qui voudrait s’approprier ce vieux souvenir) à droite. Les deux n’ont pas grand chose à faire de l’avenir, tant leurs décisions égotiques sont de courte vue.
    Alors, un moteur de plus ou de moins : quelle importance, sinon de l’annoncer et fédérer des adorateurs de sa personne ?
    Le culte de la personne alitée – P. Dac- est une posture désinvolte. Il suffit de suivre ou de se positionner en concurrent permanent, copier et compter les bénéfices. Et si le leader se fourvoie, il entraine les suivants, et l’ensemble à l’erreur.
    Le progrès, qui parfois est une marche arrière, vient du débat, de la diversité et de la raison, hors des croyances.
    Le « poison » n’est pas celui auquel on pense lorsqu’on lit les quotidiens, et les enjeux actuels dépassent la sensibilité politique individuelle.

  • Citoyens Français

    Quelle claque magistrale pour les occidentaux, les américains en particulier ! En seulelent 2 ans, les russes produisent un turboréacteur 100% russe, en réaction aux sanctions américaines !

    Mais ce méchant retour de bâton touche aussi de plein fouet les constructeurs de moteurs américains et britanniques, qui vont perdre le marché russe et surtout, le gigantesque marché chinois. Car ce turboréacteur va équiper aussi le CR 929, l’équivalent chinois du MC21, développé par les deux pays.

    C’est ce qu’on appelle se tirer une balle dans le pied ! Pour ceux qui aiment les chiffres, c’est plus de 8 000 avions que le marché asiatique aura besoin ces 20 prochaines années. Sachant que les marchés européen et américain sont proches de la saturation, on imagine aisément les conséquences catastrophiques des sanctions racistes anti-russes pour l’industrie aéronautique occidentale.

    • Garcia

      Amoureux du 2eme degré, votre post m’a bien fait rire. Merci !

    • Nemo

      2010 (début des essais), c’était il y a deux ans ? Je ne veux pas rabaisser le travail des ingénieurs russes, mais rappelons que la Russie produit des turboréacteurs depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale… Donc oui, c’est un progrès, pas une « claque magistrale », d’autant que le MC-21 est encore loin d’être certifié FAA/EASA. Ensuite, ne vous méprenez pas : les Chinois travaillent d’arrache-pied pour développer leurs propres moteurs. La Russie n’est qu’un partenaire de circonstance dans leur entreprise de développement. Pour votre gouverne d’ailleurs, le pendant chinois du MC-21 est le COMAC C919, motorisé par… des LEAP de GE-Safran. Le CR929 est quant à lui un long courrier de classe 330/777, qui nécessite une augmentation de puissance du PD-14 loin d’être réalisée. D’autre part, vous conviendrez que le MC21 arrive sur le marché à un moment plutôt compliqué…

      Et puis franchement, les trolls Russes, vous ne pourriez pas faire un effort ? Votre propagande est tellement évidente qu’elle en devient grotesque… « claque magistrale pour les occidentaux », « conséquences catastrophiques », « sanctions racistes », chiffres grandiloquents, pseudonyme « patriote » vantant avec délectation les supposés échecs de l’Occident, il va falloir faire mieux si vous voulez avoir un semblant d’efficacité !

      • SOMUA

        Bonjour,
        j’étais à Perm pour discuter de points technique concernant le circuit huile du PD14 il y a près de 7 ans.
        le PD14 était prévu depuis le départ sur le MS21, les sanctions américaines ont juste rendu le développement de cette motorisation alternative indispensable à la survie du projet.
        les nouvelles sanctions américaines annoncées peu de temps avant touchant Irkut en tant que fabricant de l’avion complique un peu plus la production du MS21.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.