Accueil » L’école ATP confirme sa commande de 100 Piper Trainer

L’école ATP confirme sa commande de 100 Piper Trainer

Piper Aircraft a livré le 20 juillet 2020 à l'école américaine ATP six monomoteurs Archer TX de plus. © Piper Aircraft

L’école de pilotage américaine ATP voit au-delà de l’effondrement actuel du transport aérien. Pour preuve la confirmation de sa commande d’une centaine d’avion-école Archer TX auprès de Piper Aircraft.

A l’occasion de la confirmation de cette commande de 100 monomoteurs Piper Archer TX passée en 2018, force est de reconnaître que ATP est confiante dans l’avenir du transport aérien et que les avions métalliques dits d’ancienne génération ont toujours la cote chez les professionnels. Piper qui depuis quelques années a trouvé un nouveau cycle grâce à l’explosion du marché de la formation professionnelle de pilotes de ligne assure que « malgré le recul du au Covid-19, l’industrie aérienne prévoit...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(36) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Piper « avionneur américain sous capitaux chinois » ? ne serait ce pas plutôt capitaux du Sultanat of Brunei… Il est vrai que vu d’ici la correction au conservateur de cap n’est que de quelques degrés…

    Répondre
  • Moi, j’en reste à la modélisation atmosphérique, qui, quoi qu’on en dise, me paraît plus fiable que la modélisation économico-sociologique, soumise aux aléas totalement irrationnels du comportement humain.
    Dès lors, et comme il apparaît qu’à partir de 2040, le climat se déchaîne, je ne vois pas comment soutenir une aviation telle qu’elle existe aujourd’hui. A moins que le miracle technologique nous apporte une propulsion magique, sans CO2, sans rejets polluants, et volant toujours aussi vite avec autant de pax.
    L’avenir nous le dira. D’ici 20 ans, cette entreprise fera peut être son beurre.

    Répondre
  • Un Tobago TB10 américain avec une avionique Garmin que Socata/Daher a abandonné il y a maintenant 10 ans après avoir étudié sans succes le transfert de la production de Tarbes en Pologne ou Roumanie… à croire que Piper a des coûts de production compétitifs avec l Europe de l est et qu ils ont une reelle vision du marché de la formation pilote…il est vrai que ce marché en Europe est très fragmenté et n offre que peu d’ opportunités pour une seule commande de 100 machines .Beaucoup de Nos élèves pilotes apprennent dans les pays anglophones …et maîtrisent ainsi la langue sur des avions en majorité US hormis Diamond ( Autriche) et Tecnam ( Italie) qui curieusement ne sont pas franchement des pays d Europe de l est à bas coût.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(36) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(36) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.