Accueil » L’ENAC crèe un Master Drones

L’ENAC crèe un Master Drones

En 2017, l’ENAC prévoit de se doter d'un centre d’expérimentation drones sur son campus de Toulouse, avec la construction de la Volière Drones Toulouse-Occitanie. © Microdrones

L’ENAC ouvrira en septembre 2017 le premier Mastère Spécialisé européen dédié à l'exploitation et aux applications des drones.

Ce diplôme, accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles, a été conçu afin de répondre aux besoins croissants des exploitants de drones civils, des constructeurs, mais également des autorités de l’aviation civile. Ce Mastère Spécialisé est destiné aux diplômés de niveau Bac+5 ou de niveau Bac+4 justifiant d’au moins trois années d’expérience professionnelle. Les étudiants seront recrutés sur dossier par un jury d’admission qui se réunira chaque année de janvier à juin afin de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(36) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Patrick COUTANT

    Bonjour

    Encore une usine à gaz, qui sera destinée à écarter des pilotes plus modestes, sera un travail qui devra être réserver, une élite sélectionnée.

    J’ai commencé avec un brevet pilote privé 2 eme degré , ensuite l’ALAT.
    Pour être sélectionné, il n’y avait pas l’obligation du bac, mais un examen très sélectif, 800 candidats 5 reçus, aucun des reçus n’avait le bac.

    Maintenant devenir pilote sans le bac, c’est exclut, le barrage.

    Dans l’aviation militaire, je n’ai pas trouvé ma voie, de retour à la vie civile, j’ai repris mon métier d’électricien.

    Bon maintenant, il apparaît, qu’il préférable de rester le plus longtemps dans les école, et prendre des places devant, ceux, qui maîtrise un métier, que ce soit dans l’aéronautique, d’autre plus terre à terre comme plombier, ou électricien.

    maintenant, je suis retraité, mais actif, et d’autres préoccupations.
    En fait pour rester pilote, je n’aurait pas du rester en FRANCE.

    Cordialement
    P COUTANT

    Répondre
  • Attention au titre. Ce n’est pas un « Master Drones » mais un « Mastère Spécialisé Drones ».
    Qu’est-ce qu’une formation Mastère Spécialisé : http://www.cge.asso.fr/nos-labels/ms

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(36) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(36) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.