Accueil » Rentrée 2018 réussie pour l’ISAE-Supaero

Rentrée 2018 réussie pour l’ISAE-Supaero

L’ISAE-Supaero affiche une progression de ses recrutements. Son cursus Ingénieur a attiré 10 % d’étudiants de plus en 2018 que l’an dernier. L’école se félicite de la féminisation croissante de ses étudiants : la part des jeunes femmes atteint en effet de 23 à 26,5% en fonction des formations.

27.09.2018

Victoria Da Poian (22 ans) a intégré l’ISAE-Supaero en 2015 pour devenir astronaute. Elle a été la première fille à intégrer des missions de simulation de vie sur Mars, dans l’Utah en février 2017, puis en février 2018. © ISAE-Supaero

L’ISAE-Supaero recruté 328 étudiants pour le cursus ingénieur 2018-2019, soit 37 de plus que l’année précédente. Parmi eux, 40 élèves Polytechniciens, ce qui confirme l’institut dans son statut de première école d’application de l’X. A noter également la diversité des profils qui rejoignent les promotions avec des étudiants en double diplôme grâce aux partenariats signés avec HEC, Sciences Po ou l’ESPCI.

Cette année la part de jeunes femmes atteint presque 25% des nouvelles recrues, alors qu’elles étaient moins de 20 % les années précédentes.

Maélenn Lemaître a intégré l’ISAE-Supaero en 2017 au sein du Mastère Spécialisé Aerospace Project Management après un premier cycle à l’INSA Bretagne. Cette vice-championne du monde de voile en équipage et championne de France, a su mener de front ses études et son entraînement. © ISAE-Supaero

Sur le plan de la diversité, l’école compte également une nette progression du nombre d’étudiants internationaux, de l’ordre de 21% pour le cursus ingénieur, 35% pour les mastères spécialisés et plus de 90% sur le Master of Science in Aerospace Engineering (MAE), portant ainsi à près de 40% le pourcentage d’étudiants internationaux parmi les étudiants recrutés cet été.

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.