Accueil » Aéroports de la Côte d’Azur reboise localement

Aéroports de la Côte d’Azur reboise localement

La convention tripartite signée entre une société aéroportuaire, deux communes et l’Office Nationale des Forêts est une première en France. © Aéroports de la Côte d'Azur

Aéroports de la Côte d’Azur annonce mettre en place un accord tripartite, inédit en France, avec des communes et l’Office Nationale des Forêts, pour planter des arbres au cœur du territoire azuréen et l’en faire ainsi bénéficier de puits carbone.

Les projets de reboisement associés à des programmes de compensation d’émissions de CO2 sont souvent lointains. Les arbres sont plantés à l’autre bout du monde. La société Aéroports de la Côte d’Azur innove, en choisissant de reboiser, des massifs du sud de la France, dévastés par de récents incendies de forêt. Conformément aux engagements de son programme Cap 2030 visant à faire de l’aéroport Nice Côte d’Azur une plateforme aéroportuaire 0% émissive sous 10 ans, le Groupe s’engage dans le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par GALLAND Jean Paul

    70 000 € pour PLANTER 3 ,1 ha ça permettra au moins à l’ONF d’épurer son déficit chronique envers l’Etat .
    Sinon c’est une idée dans l’air du temps… qui correspond parfaitement avec le billet ci dessous que grindesel.forumactif.fr vient d’intégrer .

    80 000 ARBRES PLANTES’ grâce à Sylv’ACCTES  (en combien d’années et par qui ?)
     
    L’opportunisme de propriétaires forestiers ou/ et, parfois, hommes politiques ne sachant quoi inventer sinon ’profiter’ -mot à la mode – pour exploiter les multiples pompes à subventions nées d’imaginations débordantes relayées par de soit disant gestionnaires pour consommer des profits générés par de moins en moins d’actifs qui devraient finalement passer plus de temps à se fatiguer la tête à exploiter tous ces  filons de l’assistanat plutôt  que se fatiguer les bras ?
     
    Ce genre d’information ne m’inspire qu’inquiétude face à une société qui détruit de plus en plus l’initiative personnelle de ceux qui se fatiguent la tête face à des données plus terre à terre… ET les bras, plutôt que laisser croire à leurs enfants que les arbres monteront un jour jusqu’au ciel grâce à un tas de fric acquis sans peine de peur d’en manquer lors de leurs départ en vacances éternelles !
     
    Qui réplique que chacun s’y entraîne comme il peut ?
     
    8 ou dix gars les bras croisés ou les mains dans le dos les pieds dans la neige ne m’ont jamais inspiré que la remarque suivante : Ou nous mène ce concept renouvelable – autre mot à la mode – de nouvelle société ou des gens ont maintenant pour mission d’expliquer ce qu’ils devraient faire pour imaginer des aides de toutes natures ?
     
    Cela me rappelle le jour ou, reçu par l’un de mes anciens ’patrons’ formaté à Berkeley après être sorti major à l’école des mines , (il se reconnaîtra car ce jour là il m’avait paru vouloir repartir illico aux U.S !) :
    • Vous vous rendez compte je viens de recevoir deux gars à serviettes  chargés de m’expliquer qu’elles étaient les aides en entreprises auxquelles j’avais droit ! C’était dans les années 1980 . A leur décharge c’était juste pour le conseiller par pour lui proposer d’imaginer ce qu’il pouvait éventuellement ’demander’ …
     
    Depuis, combien d’emplois ont été créés pour conseiller puis maintenant imaginer pour développer ce thème à l’infin?  Et qui les paient aujourd’hui et les paiera demain ?!
     
    A chacun de juger.
     
    GRINDESEL
    Ps: Il avait le temps. Actuellement il s’entraîne aux vacances éternelles …Rien ne presse tous les sujets l’interresse !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.