Accueil » AFI KLM EM mise sur le démantèlement d’avions

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

AFI KLM EM mise sur le démantèlement d’avions

AFI KLM E&M met en œuvre une filiale dédiée à la recherche d’avions et à la gestion de leur démantèlement pour la revalorisation des actifs récupérés, en soutien des activités de maintenance. L'objectif est d’améliorer l'approvisionnement en équipements et moteurs de rechange.

18.10.2019

AFI KLM EM (Air France Industries) se positionne sur le marché des pièces de rechange et des systèmes de seconde main. © AFI KLM EM

Depuis 2018, le groupe Air France KLM a finalisé l’acquisition de deux Boeing 777-200ER. Les moteurs GE90-94B des avions ont été contrôlés et remis en conformité, avant d’être mis à disposition (via les ateliers de maintenance du groupe) comme solution d’échange pour les compagnies clientes du support d’AFI KLM E&M pour ce type avion et ce type moteur. Plusieurs centaines de pièces sur ces avions seront recertifiées avant d’être revendues ou d’alimenter le réseau mondial des spare pools (stock partagé entre plusieurs clients) et des ateliers d’AFI KLM E&M, contribuant ainsi à l’amélioration du niveau de service délivré à ses clients et à la réduction des coûts de maintenance pour ses clients.

Un réseau structuré pour la gestion d’actifs « used »

Par son organisation et son réseau, AFI KLM E&M est structuré pour pouvoir exploiter le potentiel d’actifs – équipements, moteurs – susceptibles d’être remis en service après démantèlement. En tant que « airline-MRO », c’est à dire en mettant l’expérience de la gestion d’une flotte au service de l’activité de maintenance et de réparation, le groupe bénéficie d’une visibilité étendue sur les plans de flotte des compagnies clientes afin de repérer les opportunités d’investissement qui s’ouvrent sur le marché du démantèlement. Les activités de démantèlement peuvent être prises en charge en interne chez KLM UK Engineering, titulaire d’une capacité sur les avions monocouloirs, et chez Bonus Tech s’agissant de moteurs, ou par des partenaires.

Les actifs récupérés sont ensuite contrôlés, révisés et recertifiés, avant de venir alimenter ses ateliers de maintenance et pools dans le monde. Les pièces peuvent également être vendues sur le marché d’occasion, via notre joint-venture de trading AAF Spares. L’entité AFI KLM E&M Teardown Management centralise la gestion et la coordination de toutes ces activités, du sourcing au trading et à la mise à disposition des pièces, et offre l’agilité nécessaire pour concrétiser rapidement les opportunités d’investissement correspondant aux besoins de la maintenance, explique Air France KLM E&M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.