Accueil » Air France a rapatrié plus de 270.000 personnes

Air France a rapatrié plus de 270.000 personnes

Depuis le 14 mars 2020, Air France et Transavia ont assuré plus de 1.800 vols au départ de 132 aéroports répartis dans 82 pays, permettant ainsi le rapatriement de plus de 270.000 passagers dont 150.000 ressortissants français.

22.04.2020

777-300 air France

Pour rapatrier les derniers ressortissants, Air France continuera d’assurer des vols ponctuels dans les prochaines semaines, sous réserve d’obtention des autorisations nécessaires. © Air France

Dès que les frontières ont commencé à se fermer et que la planète s’est progressivement cloisonnée, les compagnies aériennes se sont lancées dans une course contre la montre pour rapatrier des ressortissants du monde entier. Ce trafic exceptionnel qui constitue une queue de comète avant l’arrêt quasi complet des opérations quotidiennes, est quasiment achevé. « Ces opérations de rapatriement touchent désormais à leur fin dans la plupart des régions, à l’exception de certaines zones comme l’Afrique du Nord où la demande reste importante, malgré plus de 200 vols déjà effectués. », confirme Air France. Ici ou là, reste encore quelques passagers isolés qui se désespèrent de trouver une solution. Les médias audio-visuel se font l’écho de leur mésaventure qui dure.

Rapatrier autant de passagers dispersés à travers la planète a été un tour de force opérationnelle. En ce qui concerne Air France, une cellule de crise opérationnelle 7 jours/7 a été ouverte pour coordonner les opérations et obtenir les autorisations nécessaires au maintien du programme de vols régulier ainsi qu’à la mise en place de vols spéciaux exclusivement dédiés aux opérations de rapatriement. « Ces opérations ont été rendues complexes par les nombreuses restrictions imposées aux compagnies aériennes, en matière par exemple d’hébergement des équipages, et par l’absence d’harmonisation des procédures dans les différents états. » De plus, la plupart des avions devaient partir vides de Paris.

L’activité d’Air France se concentre désormais sur l’exécution d’un programme de vols minimum, équivalent à 5% environ des capacités habituellement offertes. Celui-ci est destiné d’une part à préserver la continuité territoriale vers de grandes villes françaises et les Outre-mer, et d’autre part à maintenir une ligne de vie avec des grandes métropoles européennes et mondiales, permettant le transport de passagers et de fret.

Air France participe par ailleurs activement au pont aérien entre la Chine et la France pour le transport de masques et matériel médical. 7 vols sont assurés chaque semaine au moyen de Boeing 777 cargo et de Boeing 777 habituellement utilisés pour le transport de passagers et à bord desquels du matériel est transporté dans les soutes et en cabine.

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

  • Alberto

    C’est bien la moindre des choses, d’autant plus que le billet était payant pour tout ceux qui n’avait pas voyagé Air France à l’aller !

  • Robert Le Borgne
    Robert Le Borgne

    Vous qui êtes partis sur des « Low coast » parce que c’est aussi bien et beaucoup moins cher, n’oubliez pas que ce sont ces privilégiés de navigants d’Air France, que rien ni personne n’obligeait à le faire, qui sont venus vous chercher …

    • Hugues CHOMEAUX
      Hugues Chomeaux

      Pour les insulaires les low coasts s’imposent !

    • lavidurev

      Le gouvernement francais a par le passe mis la main a la poche pour sauver Air France avec l argent du contibuable francais. Aujourdh ui encore le gouvernement francais se propose d aider la compagnie. Air France montre ainsi sa fidelite et sa respectabilite au pays en recuperant ses compatriotes sinon elle ne meriterait pas ce nom.

    • François

      Les low « coast » ont la côte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.