Accueil » Air France encourage l’émergence d’une filière carburant durable

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Air France encourage l’émergence d’une filière carburant durable

Air France et Shell ont signé un protocole d’accord confirmant leur volonté d’alimenter les vols de la compagnie au départ de San Francisco avec un mélange de carburant conventionnel et de carburant durable d’aviation à compter du 1er juin 2020.

3.12.2019

Air France prévoit que cette initiative permettra d’éviter l’émission d’environ 6.000 tonnes de CO2 en 16 mois. © Air France

Jusqu’à présent le remplissage des réservoirs d’avions de ligne et d’avions d’affaires avec du carburant durable se fait au compte-goutte. La volonté des compagnies aériennes est réelle, mais l’offre n’est pas au rendez-vous. L’amorçage de la pompe ne se fera pas sans une volonté politique des états. Et c’est dans cette logique qu’Air France, World Energy et Shell s’associent pour démontrer que la technologie est au point et qu’il faut désormais passer à la vitesse supérieure en donnant les moyens à une filière de production et de distribution de carburant durable d’aviation de se mettre en place.

Entre 2014 et 2015, Air France avait fait un test en vraie grandeur, sur un an, entre Toulouse et Paris. A partir de juin 2020, la compagnie réalisera un nouveau test, cette fois sur des vols long-courrier, entre San Francisco et Paris.

« Les carburants durables d’aviation sont au cœur de notre démarche de durabilité. Ils constituent une réponse immédiate et concrète aux enjeux environnementaux et nous devons encourager leur production. Cette initiative que nous lançons en Californie est la preuve que quand les États mettent en place des mesures incitatives, la production augmente et les compagnies aériennes ont les moyens d’agir. C’est un exemple à dupliquer à travers le monde et notamment chez nous, en France »., déclare Anne Rigail, Directrice Générale d’Air France.

Le carburant alternatif qui sera utilisé sera notamment produit à partir de résidus d’huiles et de graisses non comestibles. Il a obtenu la certification RSB et respecte des critères stricts en matière de durabilité. La distribution pourra s’effectuer via le système centralisé de l’aéroport. Air France prévoit que cette initiative permettra d’éviter l’émission d’environ 6.000 tonnes de CO en 16 mois.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.