Accueil » Air France se rapproche de la Fondation Solar Impulse

Air France se rapproche de la Fondation Solar Impulse

Air France et la Fondation Solar Impulse lancent un appel à solutions pour le futur de l’aviation durable. L’objectif de ce partenariat est d’accélérer dans le monde de l’aviation l’implémentation de solutions économiquement et écologiquement viables.

4.12.2019

Anne Rigail, directrice générale d'air France, et Bertrand Piccard, président de la Fondation Solar Impulse. Air France est le premier partenaire aéronautique du projet Solar Impulse depuis son lancement en 2003. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Air France et la Fondation Solar Impulse lancent un appel à solutions propres, efficientes et rentables dans le but d’accélérer la transition écologique du secteur aérien. Les deux partenaires ont développé une plateforme digitale afin de permettre aux porteurs de projets de postuler en ligne dès maintenant. La Fondation Solar Impulse examinera dans un premier temps les solutions sur la base des critères de son Label Solar Impulse Efficient Solution, en évaluant leur impact environnemental, leur rentabilité économique et leur faisabilité technologique.

Les projets qui répondent aux exigences du Label seront toutes mises à disposition de l’industrie, pour contribuer à construire un monde plus durable. Celles qui s’inscriront dans la trajectoire d’Air France pourront être développées au sein de la compagnie.

Les solutions recherchées dans le cadre de ce partenariat doivent répondre à l’un ou plusieurs des défis suivants :

  1. Empreinte carbone
  2. Efficacité (carburant, poids à bord …)
  3. Alternatives aux plastiques à usage unique et gestion des déchets cabine
  4. Opérations au sol
  5. Empreinte sonore
  6. Aviation et énergies nouvelles

Au-delà de l’identification de solutions propres, efficientes et rentables, ce partenariat marque aussi la volonté de la Fondation Solar Impulse de rentrer dans une nouvelle phase de son projet, en accélérant le développement et l’implémentation des technologies. « De nombreuses solutions propres et rentables existent déjà pour rendre l’aviation plus durable. Nous voulons les promouvoir et les mettre en œuvre à grande échelle, dans les airs et au sol. » annonce Bertrand Piccard, Président de la Fondation Solar Impulse.

Le 1er octobre 2019, Air France a annoncé une feuille de route environnementale ambitieuse qui comprend notamment la compensation de 100% des émissions de CO2 de tous les vols domestiques à partir du 1er janvier 2020, la réduction de 50% des émissions de CO2 au passager/km d’ici 2030 par rapport à 2005, la neutralité carbone de ses opérations au sol, et la réduction de 50% des déchets non-recyclés.

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

4 commentaires

  • lavidurev

    Solvay est un groupe belge leader de la chimie mondiale fondé en 1863. Le groupe a son siège à Bruxelles et emploie environ 30 900 personnes dans 53 pays. (…)Ilham Kadri : président du comité exécutif.
    Karim Hajjar : directeur général finances. Vincent De Cuyper,Roger Kearns,Pascal Juery (membres du comité exécutif).(…) En 2015, son chiffre d’affaires consolidé s’est élevé à 12,4 milliards d’euros. Solvay est coté sur Euronext à Bruxelles.(…) Solvay France est inscrit comme représentant d’intérêts auprès de l’Assemblée nationale.Le groupe indique avoir perçu, sur le même exercice, 5 100 000 euros de subventions des institutions de l’Union européenne. Non-respect des normes européennes: Le 21 mai 2019(…..)Ces entreprises, dont Solvay, emploient massivement des substances de synthèse interdites et potentiellement dangereuses.(…) (extraits Wikipedia)

  • Cyril Lambiel

    Pour résumer:

    Le sieur Piccard, chanceux descendant après son grand-père et père, s’avère être un expert de la communication, ceci est indéniable.
    En dehors de ceci, son implication dans ses divers « exploits », n’avait pour justification que l’image médiatique portée par son patronyme mise au service de divers projets (Breitling Orbiter 1 & 2, et Solar Impulse).
    Dans le cas des Breitling Orbiters, Brian Jones constituait le vrai moteur du projet et le seul compétent à bord.
    Dans le cas de Solar Impulse, il est bon de rappeler que Monsieur Picard n’a obtenu sa PPL qu’en cours de projet, il n’était que pilote de deltaplane auparavant. Le vrai leader du projet s’avère être Monsieur André Borschberg.

    Ces deux projets, n’ont jamais rien amené de nouveau sous le soleil en matière d’énergie durable, ceux qui le croient ou le prétendent pêchent par ignorance technique.
    Par contre, Solar Impulse à servi de support de Green Washing pour Solvay, ceci est un fait bien concret et indéniable.

    Alors maintenant la mise en écho des implications de ce personnage sans creuser un minimum le sujet m’attriste au plus haut point.

    Totalement persuadé que nous devons absolument agir contre les méfaits quotidiens de notre mode de vie actuel, je pense que miser sur ces personnes constitue le meilleur moyen de s’exposer aux critiques des climato-sceptiques.

    Air France, en s’adoubant les services (certainement très onéreux) de Monsieur Picard et sa fondation tente uniquement de trouver des moyens d’actions contre les mouvements anti-aviation actuels.

    Chacun des points soulevés sont traités depuis longtemps par des techniciens et ingénieurs autrement plus copétents qu’un psychiatre ayant servi de sac de sable dans un ballon autour de la planète et de « pilote » dans un appareil volant, sous pilote automatique, plus lentement qu’une mouche.

    Rappelons à toutes fins utiles que la NASA avait commencer à faire voler des ailes volantes solaires totalement autonomes durant les années 90…

  • lavidurev

    ‘De nombreuses solutions propres et rentables existent déjà pour rendre l’aviation plus durable…’ (B.Piccard)
    Question ? Si ces solutions sont si rentables et propres alors pourquoi ne les utilise t on pas ?

    • JoJo

      Parce que au final, elles coûtent toujours « un » peu plus chères… et la somme de tous les un petit peu fait au final beaucoup !!!
      Et c’est alors que le « greenwash » intervient, faire un strict minimum pour croire que l’on fait TOUT…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.