Accueil » Airbus redore le blason de la Chine

Airbus redore le blason de la Chine

C’est aller un peu vite et surtout bien trop loin que d’assimiler le contrat passé entre Airbus et China Aviation Supplies (CAS) à une commande de 30 milliards d’Euros.

26.03.2019

L'accord général signé entre Airbus et la Chine porte sur 290 A320 et 10 A350 XWB. © Airbus

Dans son communiqué de presse, Airbus prend la précaution de préciser qu’il s’agit d’un « accord général » (General Terms Agreement / GTA) portant sur l’acquisition de 300 avions Airbus destinés aux compagnies chinoises. Il n’est ni question de commande, ni d’un montant de 30 milliards. La presse française s’est chargée de faire les comptes et les raccourcis.

Cet accord était attendu depuis le voyage du président français en Chine, début 2018. Il devait englober notamment la commande de la dernière chance pour l’A380. Au final, il porte sur 290 appareils de la famille A320 et 10 de la famille A350XWB. Nulle part il est question d’échéance en ce qui concerne les livraisons. En revanche, il est rappelé par Airbus que sur « la période 2018-2037, la Chine aura besoin de quelque 7.400 avions passagers et cargos neufs ». Cela laisse le temps de voir venir.

Par ailleurs, une partie des A320 sera assemblée en Chine par la coentreprise que possède Airbus.

La grande marche industrielle d’Airbus en Chine

En d’autres temps, c’étaient les contrats d’Emirates Airlines qui faisaient la une. Malgré leurs volumes gigantesques, Airbus n’a pas pu sauver l’A380. Au passage on remarquera qu’il est plus facile de communiquer sur un accord général que sur une annulation définitive de contrat. G.R.

 

7 commentaires

  • maricel varon

    Meme un contrat signe par les chinois ne vaut pas grand chose’ alors pensez un peu a une intention d’achat.
    Encore un effet d’annonce pour qqs journaleux on informes.
    De toutes facons, les A320 seront assembles en Chine …

  • Arès

    La Chine s’amuse avec nous, comme le ferait un chat avec une souris. Nous ne représentons rien pour eux. Le combat est ailleurs, entre le matou US et le chat de gouttière Chinois, pour l’hégémonie mondiale, et ils se disputent à tour de rôle de pauvres souris qui pensent qu’elles auront la vie sauve! Peuuchèère..

  • Martial DAUPHIN

    Il est important de vendre un projet européen comme Airbus, avant les élections de mai prochain.
    Effectivement, qui sont justement ces journalistes qui ne font que reléguer le message gouvernemental?
    La réalité c’est un chiffre d’affaire bien inférieur à celui de Boeing malgré des livraisons équivalentes.
    Ce sont des chaînes de montage Airbus en Chine et aux USA, dommage pour la main d’oeuvre française et européenne.
    C’est une intention de 300 avions, donc rien par rapport aux besoins chinois dans les 20 ans et « peanuts » de la demande mondiale à venir.
    Nous vendrons des avions, s’ils sont de qualité et fiables.
    Halte aux transferts de technologies et de compétences.

  • izan

    Qui sont justement ces journalistes qui ne font que reléguer le message gouvernemental?
    Ce n’est en aucun cas un travail, c’est de la prostitu***. On pourrait se poser la question du niveau intellectuel des journalistes qui rapportent cette propagande – mais comme je ne crois pas à un tel niveau de bêtise, je penche plutôt pour des intérêts communs, des dépendances: ou une forme de restriction de liberté en somme.

    Nous voila désormais devant une majorité de français qui voit cette information selon un angle totalement erroné – On me parle d’une commande « miracle », mais nous sommes plus proche d’une simple sortie honorable de notre industrie aéronautique à un tarif qui n’est sans doute pas le pire.
    Toutes ces ventes de fleurons Français et Européens de ces dernières années ne sont qu’une facade de glorioles masquant les nombreux camouflets aux générations qui ont construits avec rigueur, passion et volonté des technologies pour un meilleur lendemain technologique.
    Cette vision a été effacé (ringardisé) pour ne laisser que des boites structurées, normées et vendable clé en main au premier venu. Pourquoi pas… – mais que préparons nous pour la suite, c’est quoi le projet pour demain?

    • Wilkoyotte

      Cher Izan, je suppose que vous vouliez dire « relayer » le reléguer serait du reste plus pertinent.
      Crdlmt

    • Wilkoyotte

      Ah j’ai oublié, cher Izan: si c’est une majorité de français qui voient, c’est e, n, t
      Si les générations ont construit, alors il n’y a pas de s à construit (voir les règles du participe avec auxiliaire être).
      Si la vision a été effacée ou ringardisée, c’est é, e (même règle avec auxiliaire avoir).
      Quant aux clés si elles sont en mains, il y en a plusieurs.
      Bref tout ça pour dire que les malheureux journalistes que vous vilipendez font avec ce qu’on leur donne. Mais vous-même cher Izan parlons de votre « niveau intellectuel » et de quels sont vos intérêts… vous avez raison, on peut se poser des questions.
      Merci en tous cas à Aerobuzz de cet article qui cite ses sources et sort des sentiers battus sans subjectivité.

  • mikeul

    Merci pour votre analyse sérieuse qui contraste avec la masse d’articles incapables de faire la différence entre contrat ferme et GTA
    A noter l’absence d’A330 neo dans ce GTA alors qu’AIRBUS voulait mettre en place une chaine d’aménagement intérieur en Chine de cette famille : une perspective de baisse d’emploi à TOULOUSE à surveiller de près tant le management d’AIRBUS ne jure que par la GLOBALISATION au détriment de notre emploi tant au niveau D’AIRBUS FRANCE que du réseau de sous traitants français .
    Ces derniers subissent des demandes successives de baisse de prix à chaque contrat passé par la direction des achats d’AIRBUS et sont progressivement mis en concurrence avec le réseau de sous traitants chinois crée localement par AIRBUS pour « siniser » la chaine de TIANJIN . AIRBUS reste une réussite mais il faut nuancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.