Accueil » La Chine envisage de commander 184 A320

La Chine envisage de commander 184 A320

Au dernier jour de son déplacement en Chine, Emmanuel Macron a annoncé mercredi 10 janvier 2018, l'intention du gouvernement chinois d'acquérir 184 A320, majoritairement dans leur version neo, destinés à 13 compagnies. Cette décision, qui devrait être validée sous peu, fait suite à plusieurs annonces visant à renforcer les liens entre Airbus et la Chine.

10.01.2018

L'usine de Tianjin devrait passer à 5 A320 assemblés en 2019, puis à 6 appareils en 2020 © Airbus

La Présidence française a annoncé lors d’un point presse que le gouvernement chinois envisage d’acquérir 184 A320 livrables entre 2019 et 2020. Emmanuel Macron a également laissé entendre que des échanges ont été menés en parlant « d’ambitions pour les moyen et gros porteurs A350 et A380. » Le président français a enfin rapporté la volonté du gouvernement chinois de conserver une parité commerciale entre Boeing et Airbus.

Cette annonce fait suite à un accord signé le 9 janvier 2018 entre Airbus et la Commission nationale du développement et de la réforme en Chine pour renforcer les liens industriels entre le pays et Airbus, sur le site de production des A320 à Tianjin. L’accord porte notamment sur l’augmentation des capacités d’innovation d’ingenierie et de supply chain.

Le même jour, Airbus et ses partenaires chinois ont signé un autre accord pour l’augmentation de cadence de la chaîne d’assemblage final des A320, qui sortira 5 avions par mois en 2019 puis 6 avions en 2020.

La chaîne d’assemblage final de Tianjin a vu sortir 354 A320 au 31 décembre 2017, livrés à des clients chinois et à des opérateurs d’Asie-Pacifique, incluant l’A320neo au deuxième semestre 2017. F.M.

Retrouvez nous en podcast et vidéo

3 commentaires

  • mikeul

    En clair peu de conséquences sur nos exportations vers la chine et l’emploi en FRANCE:
    les 184 avions seront assemblés à Tianjin et sur la 4ème chaine d’assemblage en construction à HAMBOURG ( pas d’augmentation de production à TOULOUSE)
    Notre Président n’apporte ici que peu de travail pour nos usines ( pointe avant en PICARDIE et caisson central de voilure dans les PAYS DE LOIRE )
    La CHINE monte parallèlement en connaissance progressivement à chaque passage de Président français ou allemand à PEKIN

  • Arès

    Penser, prévoir, songer..sont des synonymes d’envisager, et quand on connaît les Chinois en affaire, et bien c’est pas gagné..On est vraiment des poulets de grains!

    • G LESCALUP

      Les Chinois, héritiers d’une très vieille civilisation, en avance sur nous, ont toujours été d’excellents commerçants. Nos élites, décérébrées et sans aucune vision, leur ont donné en plus nos industries pour une bouchée de pain!
      Il était facile de deviner ce qui allait se passer, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.