Accueil » Amelia veut convertir 3 ATR 72-600 à l’hydrogène

Amelia veut convertir 3 ATR 72-600 à l’hydrogène

La compagnie française Amelia International ambitionne de convertir progressivement sa flotte d'avions régionaux à l'hydrogène. © Amelia International

La compagnie aérienne française Amelia s'est engagée auprès d'Universal Hydrogen pour l'acquisition de trois kits de conversion hydrogène. Universal Hydrogen, qui fournira également l'hydrogène vert nécessaire aux opérations d'Amelia, vise une certification et la livraison du premier ATR modifié en 2025.

La compagnie française Amelia International a décidé de s’engager dans un processus de conversion de sa flotte d’ATR 72-600 vers l’hydrogène. Elle a signé un protocole d’accord avec l’entreprise nord-américaine Universal Hydrogen pour la conversion de trois ATR dans un premier temps. Universal Hydrogen fournira également l’hydrogène vert à la compagnie aérienne régionale.

Universal Hydrogen ambitionne l’obtention du certificat de type supplémentaire (STC) en 2025, suivi la même année de la première livraison d’un ATR modifié.

Universal Hydrogen a ouvert à Toulouse en...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(3) { [0]=> int(33) [1]=> int(1270) [2]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Jean Baptiste Berger

    Avec tous les (nos) milliards débloqués par Macron pour développer les filières d’énergies nouvelles et le matraquage culpabilisateur (lui aussi financé par nos impôts) fait aux personnes qui n’adhèrent pas à cette nouvelle religion verte qui permet à d’obscurs jaloux de se proclamer sauveurs de la planète, on aurait au moins pu espérer que la boite qui « hydrogénise » des avions Français ne soit pas…Américaine (vous savez, ces inconscients US qui se moquent de l’écologie en n’acceptant pas les proclamations tapageuses de Fabius le sauveur !)
    Voilà, c’était long (désolé, Stanloc) mais le résumé c’est : « chez nous on baratine et on se la joue, ailleurs ils font ! »
    Quant à l’utilisation du bio carburant, j’ai déjà dit ce que j’en pensais : si on utilise nos déchets pour le produire, c’est bien, c’est vertueux.
    Mais si on doit déboiser la moitié de la planète pour en obtenir suffisamment…..je doute du rendement écologique !
    Mais il y a sûrement du pognon à se faire en lui imposant ça en surfant sur la naïveté de l’opinion qu’on manipule, comme pour les éoliennes !

    Jean-Baptiste Berger

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(3) { [0]=> int(33) [1]=> int(1270) [2]=> int(30) } array(0) { }

array(3) { [0]=> int(33) [1]=> int(1270) [2]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.