Accueil » Anne-Marie Couderc va assurer l’intérim à Air France

Anne-Marie Couderc va assurer l’intérim à Air France

Suite à la démission de Jean-Marc Janaillac, de la présidence d’Air France-KLM, Anne-Marie Couderc a été nommée Présidente non-exécutive. Elle sera épaulée par un Comité de direction collégiale.

15.05.2018

Anne-Marie Couderc, Présidente non-exécutive du groupe Air France-KLM et du Conseil d’administration d’Air France, Présidente du Comité de nomination et de gouvernance et membre du Comité d’audit, a été élue députée en 1993, elle entre au Gouvernement en 1995 où elle est nommée Secrétaire d’État auprès du Premier Ministre, chargée de l’Emploi, puis Ministre déléguée auprès du Ministre du Travail et des Affaires sociales, chargée de l’Emploi jusqu’en 1997. © Air France

C’est une gouvernance de transition que le conseil d’administration a mis en place, le temps de trouver un successeur à Jean-Marc Janaillac, démissionnaire. Air France-KLM précise que cette période de transition « devra être la plus brève possible ». Des recherches ont été lancées. La chasse au nouveau président est ouverte.

En attendant, Anne-Marie Couderc qui a accepté d’assurer l’intérim devra s’appuyer sur un comité de direction composé de Frédéric Gagey, Directeur général adjoint en charge des Finances d’Air France-KLM, qui fera fonction de Directeur général du Groupe, de Franck Terner, Directeur général d’Air France et de Pieter  Elbers, Président du Directoire de KLM, tous deux faisant fonction de Directeurs généraux adjoints Groupe. Chacun de ces membres continuera d’exercer ses fonctions actuelles. Frédéric Gagey assurera le rôle de porte-parole du Comité de direction collégiale (CDC).

« Les décisions du CDC seront prises en commun par ses trois membres. Le CDC aura pour mission le pilotage et le suivi des activités des fonctions Groupe et la coordination des sujets stratégiques entre le Groupe et ses compagnies aériennes »., détaille la compagnie dans un communiqué de presse.

S’agissant du conflit social en cours au sein d’Air France, le Conseil d’administration d’Air France-KLM confirme que « le Directeur général d’Air France n’a pas de nouveau mandat pour prendre des décisions qui remettraient en cause la stratégie de croissance approuvée par le Conseil d’administration d’Air France-KLM. » Faut-il en déduire que les syndicats devront attendre la nomination du nouveau président pour reprendre les négociations ? Quid de la grève ?

Gil Roy

4 commentaires

  • Eagleone

    Mais un pilote ou ancien pilote serait il intéresse par ce poste?Trop difficile de diriger et composer ,bien plus facile de contester !

  • Thierry Paris

    On n’est pas sorti de la merde!!!

  • GIRAUD

    la nomination de cette dame certainement tres brillante par ses titres -papier ne va pas faire de miracle …car les industries hors de france vont bien ….POURQUOI par ce qu a la tete de ces entreprises on trouve des hommes ou femmes ….MAIS VRAIS professionnels du CORE BUSINESS
    chez AIR France mettez un vrai pilote (homme ou femme) dans l AVION ….
    chez SNCF mettez un cadre qui a mis ses pieds ou ses mains en vrai dans une cabine de train et pas juste un petit trajet Presse de 1h ou 2 …
    le problème francais …gaulois est notre dependance aux 3 ou 4 drogues ….X , ENA , Sc Po ou HEC …. que ces gens là aillent dans les ministères mais de grace pas dans les entreprises industrielles ….regardez les allemands , les américains …..une fois de plus la fameuse exception culturelle ….mais on fait rigoler le monde entier
    Jetez un oeil au boss de la Scandinavian airlines low-cost ….un ancien pilote de chasse …..la boite va plutot bien et taille des croupières à AF ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.