Accueil » De nouvelles inquiétudes sur les ailes des A380

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

De nouvelles inquiétudes sur les ailes des A380

Le 5 juillet dernier, l'EASA a émis une proposition de directive de navigabilité (PAD 19-116) portant sur la découverte de criques sur les longerons extérieurs arrières, à droite comme à gauche, entre les nervures 33 et 49 sur les ailes des A380 de début de série.

10.07.2019

Les ailes des premiers A380 devront faire l'objet d'une surveillance régulière. © F. Marsaly/Aerobuzz.fr

25 avions, dont les numéros de série se situent entre les MSN006 et les MSN040, en service dans plusieurs compagnies sont concernés.

L’AD recommande des inspections spécifiques régulières pour détecter l’apparition des fissures et  les corriger immédiatement selon les directives données par le constructeur.

On se souvient qu’en 2012, des micro-fissures avaient déjà été détectées sur un A380 de Qantas.

Là encore, la sécurité des opérations n’étant pas directement en cause, les appareils sont maintenus en activité.

Le début de la fin pour l’A380

Néanmoins, il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour l’étendard d’Airbus dont la fin de production a été annoncée et dont les exemplaires les plus anciens, donc concernés par ces réparations imprévues, vont commencer à arriver sur le marché des avions de seconde main. Et il a été constaté que les premiers appareils de ce type à arriver déjà sur le marché de l’occasion n’ont guère suscités d’engouement.

FrM

 

5 commentaires

  • Avia@13

    Au pire si ils immobilisent ce bel et magnifique avion ça fera rien ! De toute façon ça pourras pas être pire que le 14 février 2019 au point où on en est …

  • Collin

    Il faut arrêter de parler de L A 380 en negatif

    • BERNAT

      Au-delà du problème de sécurité posé par les longerons de l’aile (incompatibilité entre pièces en carbone-epoxy et pièces en alliage d’aluminium (7449 T7651 remplacées ensuite par du 7010), ce qui explique le manque d’enthousiasme des opérateurs pour l’A380 (alors que les passagers adorent eux cet avion), c’est sa consommation en litres de kérosène/100kg de Charge utile/100km parcouru (*): 4,84

      Chez Airbus, les avions les plus compétitifs sur ce critère sont:
      – A321 neo LR: 2.21
      – A321-200: 2.39
      – A330-300: 2,67
      – A220-300 (ex-Bombardier): 2,68 (décolle au MTOW en 1890m)
      – A320 neo: 2,82

      (*) calcul effectué avec un décollage au MTOW et les réservoirs remplis au maximum

  • TARDIVEL

    Je ne suis pas du tout inquiet. Les coefficients de sécurité sont larges. AIRBUS a tous les moyens pour remédier au problème. Ce n’est pas la 1ère fois que cela arrive, et AIRBUS a toujours réagi en conséquence pour assurer la sécurité des passagers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.