Accueil » Déclaration du transport aérien français

Déclaration du transport aérien français

La Fédération nationale de l'aviation marchande redoute que le pavillon français ne se relève pas de la crise du Covid-19. © Aéroport de Lille

La Fédération nationale de l'aviation marchande prend la parole par le biais d'un communiqué de presse daté du 31 mars 2020.

COMMUNIQUE – Le transport aérien traverse la pire crise de son histoire. L’aviation commerciale, l’aviation d’affaires, les assistants en escale, les aéroports, les hélicoptères, sont immobilisés et mettent tout ou partie de leurs salariés au chômage partiel pour une période qui pourrait durer plusieurs mois. Près de 100 000 salariés du secteur sont menacés ou sont déjà en chômage technique au 30 mars 2020.

Les compagnies aériennes régulières font face à une chute du trafic de plus de 95% et n’opèrent...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Du temps de Didier Daurat , quand un as de 14 18 voulait une embauche , il se faisait d’abord muter a l’ atelier moteurs !
    C’ est maintenant une image , mais apres toute cette misère épidémique , c’est l’occasion de se gérer comme une compagnie normale , aussi belle et célèbre fut elle ?

    Répondre
  • Le gouvernement débloque 300 milliards mais pour qui ? Ne savez-vous pas que notre président est un banquier ? pour qui les 300 milliards alors ? ben pour les entreprises du CAC40 pour qu’il paient une belle prime de 1000€ à leurs salariés !

    Répondre
  • Pourquoi vouloir encore re-nationaliser une compagnie bancale ! Nous sommes un des pays les plus endettés D’Europe et allons le devenir après cette crise, notre petit président va distribuer des milliards mais nous allons devoir rembourser. ADP sera privatisé c’est une question de temps. Je pense, mais ce n’est qu’un avis, que le gouvernement ne prendra pas le risque de rentrer dans cette tornade, mais esquiver en donnant de l’argent à ADP provenant de La planche à billet, c’est déjà moins risqué !!

    Répondre
  • Je pense qu’il sera utile de re-nationaliser Air France durant quelques années pour lui permettre de passer le cap de sortie de crise…On laisse courrir le bruit que par rapport à ses partenaires financiers KLM et membres du capital chinois on va grincer des dents, mais il faudra qu’ils comprennent que ce sera cette solution ou la dissolution pure et simple du tandem Air France/KLM suite au risque de faillite de la compagnie nationale…C’est bien de vouloir jouer au casino non-stop, mais à un moment il faut mûrir et revenir aux dures réalités de la vie!!…

    Au niveau de la financiarisation des groupes aéronautiques et compagnies aériennes, il faudrait désormais ne plus laisser entrer ou « miser » que des connaisseurs du monde aéronautique, de son fonctionnement, de ses réalités et contraintes, pour serrer la vice des spéculations débiles suite à des sautes d’humeurs ou des paniques infondées par méconnaissance du secteur…Et mettre un directoire d’experts du sérail à leurs têtes(ingénieurs, technico-commerciaux…) pour éviter d’avoir des boursicoteurs en chefs ne se préoccupant que des courbes boursières, de leurs rémunérations aux dividendes, et de la préservation de leur siège vaille que vaille même s’ils ne comprennent strictement rien au fonctionnement de l’entreprise qu’ils coulent plus qu’ils n’administrent en charriant des cadavres derrière eux comme çà a été le cas pour Boeing et son 737 MAX!!…Bref, il faut mettre FIN UNE FOIS POUR TOUTE AU BORDEL SANGUINOLANT!!…

    Répondre
    • « … re-nationaliser Air France durant quelques années … »
      Donc, comme d’hab, nationaliser les pertes — donc à la charge de fonds PUBLICS (impôts) — et, une fois remis debout, de-nationaliser pour privatiser les qq bénefs selon le sacro-saint principe ultra-libéral.
      Air France avait été créée par l’État dans le passé

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.