Accueil » Transport Aérien – brèves » Edeis va investir près de 900 k€ à Dole-Jura

Edeis va investir près de 900 k€ à Dole-Jura

Edeis va notamment agrandir de 170 m2 l'aérogare de l'aéroport de Dole et le moderniser. © Région Bourgogne Franche Comté

Edeis a repris la gestion de l’aéroport de Dole le 1er janvier 2020. Le nouveau délégataire veut jouer la complémentarité avec Dijon, qu’il gère également.

Dole-Jura est le dernier aéroport en date à avoir intégré le portefeuille d’Edeis (19 plateformes). Le Département du Jura qui lui en a confié la gestion pour les 8 prochaines années a apparemment été convaincue par le projet présenté qui visé à améliorer la qualité de service. Edeis a prévu de rénover l’aérogare et de sécuriser les places de stationnement de l’aéroport afin d’accueillir les passagers. Le nouveau gestionnaire a annoncé qu’il portera 873.000 € d’investissement « sans aucune participation...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • On espère aussi que cela sera l´occasion de changer la mentalité du contrôle de la zone et la zone elle même?… mais on peut rêver!
    Tout comme Beauvais qui nous em***dait il y a 20 ans avec un vol Ryan Air par jour quand nous voulions partir vers le nord en planeur, les petits aéroports (sic) français et leurs CTR immenses qui se prennent pour CDG sont une maladie contagieuse au détriment de l´aviation de loisir.
    Pourquoi une CTR active en continue avec si peu de rotation alors qu´en 2020, elle pourrait être activée variablement en fonction des arrivés/départs des commerciaux? … les militaires le font bien avec les zone AZBA!

    Répondre
    • A ma droite parapluie, ceinture, bretelles, airbags,… (réglementation, prévention des risques)
      A ma gauche une société de recours juridiques et de contencieux liés au coûts recouvrement des accidents.

      De quel côté vais-je me situer ?
      Dernier cas d’usage dans ces colonnes : le Ruitor…
      J’aime également voler,… j’essaie de ne pas me mettre la pression avec ce contexte, pour conserver entières mes capacités.
      Ca veut également dire, partager des vols avec d’autres et maintenir un entrainement.
      Mais c’est un effort, c’est vrai

      Répondre
      • Bonjour Pilotatillon … qui se cache derrière un pseudonyme,

        hahaha! je suis probablement le dernier qui me met « la pression » à cause d´une CTR. En effet, au contraire d´il y a 20 ans, maintenant avec un moteur, je peux la contourner!
        En revanche, je constate la dérive du « tout contrôler » alors qu´une zone est peu utilisé dans le temps. D´ou ma question et référence aux zones AZBA.
        En Italie, on passe DEDANS (les CTR) à 500ft AGL dans les couloirs fait pour et on ne contacte personne… c´est d´ailleurs la procédure.

        Concernant le maintient de l´entrainement, je serais curieux de connaitre en détail votre programme 😉

        Bonne soirée!

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.