Accueil » El Al célèbre la fin de son histoire avec le Boeing 747

El Al célèbre la fin de son histoire avec le Boeing 747

A son tour, El Al se sépare de ses Boeing 747-400. © El Al

Le 3 novembre, le dernier vol commercial d'un Boeing 747 de la compagnie El Al a été effectué entre Rome et Tel Aviv par le 4X-ELC mettant un terme à une histoire ininterrompue de 48 ans puisque c'est en 1971 que la compagnie israélienne a reçu son tout premier Jumbo Jet.

A l’occasion de la dernière liaison commerciale, l’appareil qui reliait Rome à Tel Aviv sous l’indicatif ELY 1747 a légèrement modifié son itinéraire et, descendu à une altitude de 10 000 pieds, a tracé une silhouette éphémère de 747 au large de Chypre.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • oui, c’est bien triste de voir de splendides quadriréacteurs tels que les 747 400 et A380, se retirer un peu vite des compagnies, mais les lois de l’économie sont assez terribles et
    gageons que les remplaçants bimoteurs feront bien le travail en toute sécurité (la qualité des moteurs le prouvent). Il faut penser aussi à la qualité de l’air en général et de la VIE en particulier. Il restera quand même le 747 8 et les ultimes versions A 380 !!!

    Répondre
  • Une superbe machine qui a fait rêver bien des pilotes de l’aviation légère de tourisme, dont je suis et tant de néophytes en la matière…. l’A380, notre fierté nationale va s’en aller lui aussi. Les temps changent !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.