Accueil » Korean Air rachète Asiana Airlines

Korean Air rachète Asiana Airlines

Bien que fragilisée par les conséquences de la pandémie, la première compagnie aérienne coréenne vole au secours de la deuxième. Une opération à 1,4 milliard d’euros.

17.11.2020

Asiana Airlines est un gros client pour Airbus avec en commande 30 A350XWB, 25 A321neo et 6 A380. © Airbus

Il faut sauver le pavillon coréen. Tel semble être le mot d’ordre du côté de Séoul au vu du communiqué de presse diffusé le 16 novembre 2020 par Korean Air qui annonce avoir « décidé d’acquérir Asiana Airlines après mûre réflexion et délibération afin de poursuivre sa mission initiale de contribuer à la nation par le développement du transport. » Korean Air envisage donc d’acquérir Asiana Airlines pour 1,4 milliard d’euros (1,8 billion KRW – Won coréen). Pour y parvenir, elle prévoit d’augmenter son capital de 1,9 milliard d’euros (soit 2,5 billions KRW) en émettant de nouvelles actions au début 2021.

Le sauvetage lancé par Korean Air concerne sa concurrente directe Asiana Airlines, ainsi que les deux filiales low cost de celle-ci. La compagnie nationale ne minimisant pas ses propres difficultés prévient que « si la situation du Covid-19 se prolongeait, il est inévitable de restructurer le marché de l’aviation domestique pour améliorer sa compétitivité et minimiser l’injection de fonds publics. »

Lorsque Korean Air aura finalisé l’acquisition d’Asiana Airlines, la compagnie aérienne devrait être classée parmi les 10 premières compagnies aériennes au monde. « En général, les pays de moins de 100 millions d’habitants ont une seule compagnie aérienne régulière nationale. Cependant, la Corée a deux transporteurs aériens réguliers nationaux, ce qui lui donne un désavantage concurrentiel par rapport à des pays comme l’Allemagne, la France et Singapour avec une seule compagnie aérienne nationale. De fait, cette acquisition facilitera l’extension du réseau mondial Korean Air, de sa flotte d’avions et de ses capacités favorisant la compétitivité nécessaire pour concurrencer les méga compagnies aériennes mondiales. », précise la compagnie coréenne.

Le transport aérien mondial est à la veille d’un grand mouvement de consolidation. Ce qui est en train de se passer en Corée va se répéter un peu partout à travers la planète. Sous la pression du Covid-19, le marché serait-il en train de s’auto réguler ?

La liquidation ou la nationalisation

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.