Accueil » La Suisse renforce le suivi de l’état psychique et physique des pilotes et contrôleurs aériens

La Suisse renforce le suivi de l’état psychique et physique des pilotes et contrôleurs aériens

La pandémie génère des inquiétudes quant à l'état psychique des acteurs de la sécurité du transport aérien. © Swiss

Le Conseil fédéral suisse approuve la révision partielle de la loi sur l’aviation qui vise à améliorer la surveillance en ce qui concerne la santé des pilotes et des contrôleurs de la circulation aérienne. L’accident de l’A320 de Germanwings en 2015 est à l’origine de ces nouvelles mesures. Le Conseil autorise aussi les autorités à contrôler de manière aléatoire l’alcoolémie du personnel aéronautique

La révision partielle de la loi sur l’aviation introduit des évolutions quant à la détection en amont des pathologies psychiques et physiques du personnel navigant et des contrôleurs de la circulation aérienne. L’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) précise que cette révision « fait écho à l’accident d’un appareil de la compagnie Germanwings en 2015 qui avait été délibérément provoqué par le pilote. L’aptitude médicale des équipages et des contrôleurs de la circulation aérienne fait d’ores et déjà l’objet de contrôles...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.