Accueil » Transport Aérien – brèves » L’aéroport de Francfort classé hub le mieux connecté en 2022

L’aéroport de Francfort classé hub le mieux connecté en 2022

En décembre 2022, l'aéroport de Francfort, hub de Lufthansa, accueillait un total de 99 compagnies aériennes pour 51 pays desservis. © Fraport

Selon le bureau d’étude Cirium, en 2022 Francfort serait l’aéroport le mieux desservi au monde en tant que hub. Avec ses 21,4 millions en volume passagers (2021), il n’est pas pour autant le plus fréquenté et a aussi subi de nombreux retards de vols…

L’étude de Cirium met ici en lumière le nombre de destinations connectées aux vingt plus importants aéroports mondiaux. Dans ce classement, en Allemagne, Francfort décroche la première place grâce à ses 330 destinations desservies à travers le monde en 2022.

Une performance boostée par la compagnie nationale Lufthansa qui, à l’instar de Air France sur Roissy CDG, utilise cette plateforme en tant que hub. Le hub est la base principale, véritable plaque tournante, qui permet aux compagnies aériennes de faire transiter une partie notable de leurs vols afin d’y assurer des correspondances rapides le plus souvent entre vols moyens et longs courriers.

Le classement par Cirium des aéroports mondiaux les mieux connectés en nombre de destinations offertes à travers le monde. © Cirium

Paris CDG arrive troisième, malgré un nombre plus important de passagers annuels (26,2 millions en 2021) mais offre moins de connexions (308 selon Cirium).

Entre les deux, sur la deuxième marche, Istanbul, qui offrait en 2022 une connexion vers 309 aéroports à travers le monde et a accueilli près de 37 millions de passagers en 2021 soit bien plus que Francfort. Selon des données plus récentes d’Eurocontrol, Istanbul a d’ailleurs été l’aéroport le plus fréquenté d’Europe l’an passé avec 1.156 vols quotidiens.

Au niveau mondial, l’indétrônable aéroport d’Atlanta aux Etats-Unis, et ses quelques 75 millions de passagers en 2021, n’est « que » 12ème du classement Cirium avec 220 destinations desservies… En dernière place se trouve Zurich avec 202 connexions.

Des chiffres post pandémie qui restent toutefois à relativiser puisqu’en 2019 par exemple, Francfort a accueilli 70,4 millions de passagers et Roissy 76,1 millions…

A noter enfin qu’en 2022, selon AirHelp, l’organisation de défense des droits des passagers aériens, le plus grand nombre de retards en Europe ont touché Londres Heathrow avec 10,2 millions de passagers en difficulté, suivi de Francfort (9,8 millions) et Paris CDG avec près avec 9,4 millions de voyageurs impactés… 

Jérôme Bonnard

Jérôme Bonnard

Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités pour la télévision en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018, travaille sur des nouveaux médias et enseigne le reportage vidéo en écoles de journalisme.

2 commentaires

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Merci pour cet article assez complet, et qui rappelle que Francfort, bien que très connecté, profitant de la taille de Star-Alliance, est aussi un enfer organisationnel et un enfer tout court pour le passager en transit.

    Istanbul a su tirer son épingle du jeu, étant un des points d’accès principaux de et vers la Russie, suite aux sanctions. D’ailleurs, les sanctions contre la Russie ont quelque peu réorganisé le secteur.

    Début 2022, Helsinki commençait à prendre de l’importance avant que le gouvernement finlandais ne décide de fermer la frontière aux russes avec un visa Schengen Touriste.

    Maintenant, pour voyager, les Russes passent par Istanbul, Belgrade, Erevan, et plus surprenant, Alger. À moindre mesure, l’aéroport de Kirkenes en Norvège a dû voir son nombre de passagers augmenter lui aussi, pour les mêmes raisons.

    Il sera intéressant de suivre l’évolution pour 2023.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.