Accueil » L’aéroport de Lille reconverti dans le stockage d’avions

L’aéroport de Lille reconverti dans le stockage d’avions

Avec l’annonce de la suspension des vols des compagnies easyJet et Ryanair, le trafic des vols commerciaux sera totalement interrompu à compter du lundi 23 mars 2020 sur l'aéroport de Lille-Lesquin.

23.03.2020

Air France stocke une partie de la flotte de Hop sur l'aéroport de Lille. © Aéroport de Lille

A Lille, comme sur la plupart des aéroports à travers la France et l’Europe, les avions de ligne sont désormais immobiles. easyJet a été, dimanche 22 mars 2020, la dernière compagnie à opérer des vols à l’aéroport de Lille, avec une dernière arrivée depuis Nice à 20h25. Le trafic commercial est désormais totalement interrompu. Seuls quelques appareils sont encore en cours de transfert vers Lille-Lesquin pour stockage sur les parkings et dans les hangars de l’aéroport.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

5 commentaires

  • KERVY

    Bonjour, nous avons reservè pour le 26 mai un Lille Nice AR avec Easyjet.Pensez vous que le trafic aèrien sera remis en place face au Codi-19.
    Merci

    • ta152

      Aucune chance. Au rythme ou tout va, on aura de la chance si la situation COMMENCE a s’améliorer dans 2 mois. J’y mettrais ma main au feu

  • PlasticPlane

    .. et par la même occasion pouvez vous nous dire s’il fera beau en Corse sur cette période ? Merci 🙂

  • Rene DE SCHOUWER

    Bonjour, nous avons prévu un voyage en Corse du 20 juin au 4 juillet, peut-on faire la réservation dès maintenant, et si oui en flexi est-on totalement couvert ?
    Merci beaucoup,
    Cdlt
    René De Schouwer

    • Morbier

      Personne ne peut l’affirmer à coup sûr, mais si on s’en réfère aux théories des infections, celle-ci devrait être en phase descendante en juin et les restrictions de déplacements levées. Si ce n’est pas le cas, la catastrophe économique en cours sera grandement amplifiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.