Accueil » Les évacuations sanitaires entre La Réunion et Paris-CDG confiées à Air Austral

Les évacuations sanitaires entre La Réunion et Paris-CDG confiées à Air Austral

Air Austral affirme que plus de 120 membres d’équipage se sont portés volontaires pour prendre part aux évacuations sanitaires des malades du Covid-19 aux côtés du personnel soignant. © Boeing

Jeudi 4 mars 2021, en soirée, un premier vol sanitaire sera opéré en Boeing 787-8 par Air Austral pour transporter depuis la Réunion vers des hôpitaux parisiens, quatre malades du Covid-19.

Sous le contrôle de la DSAC OI (Direction de la sécurité de l’aviation civile Océan Indien), l’ARS (Agence régionale de la santé) et du SAMU, la compagnie réunionnaise Air Austral s’est positionnée afin d’étudier la faisabilité technique, opérationnelle et réglementaire d’effectuer des vols dédiés exclusivement à des évacuations sanitaires long-courrier. L’objectif étant d’aider au désengorgement des services de santé de l’île de La Réunion et de Mayotte au moyen de ses Boeing 787-8. Après obtention des agréments techniques et réglementaires...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Euh, car des MRTT ne sont pas déjà facilement disponibles pour cela ? Ou bien Morphée m’a fait oublier quelques événements récents ?

    Répondre
    • Vu du bar du commerce : c’est peut-être plus simplement une astuce pour maintenir de l’activité au profit de cette compagnie sans doute un peu stratégique, dans un contexte compliqué mais toujours aussi compétitif…
      Ce serait finement joué, pour conserver une entreprise « en état » au moment de redémarrer et pour préserver le budget des armées, (et potentiels machines), conserver également de la disponibilité pour ses rôles clés.
      Les MRTT sont surtout (peut-être est-ce mon interprétation) un élément indispensable à la projection de la chasse et des forces d’actions ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.