Accueil » L’IATA plaide pour un assouplissement des mesures sanitaires

L’IATA plaide pour un assouplissement des mesures sanitaires

L'Association du transport aérien international (IATA) appelle une nouvelle fois les gouvernements à rouvrir leurs frontières en simplifiant les mesures sanitaires. Un enjeu majeur selon IATA pour la survie du secteur aérien.

8.10.2021

L'IATA exhorte à nouveau les gouvernements à plus de souplesse dans leurs mesures sanitaires, qui ne sont plus justifiées d'après Willie Walsh. © London Heathrow Airport

Lors de son assemblée générale qui s’est tenue à Boston les 4 et 5 octobre 2021, l’IATA a sonné l’alarme sur plusieurs points entravant de manière inquiétante la reprise du secteur aérien.

« Les restrictions de voyage ont permis aux gouvernements de gagner du temps pour réagir dans les premiers jours de la pandémie. Près de deux ans plus tard, cette justification n’existe plus. Le COVID-19 est présent dans toutes les régions du monde. Les restrictions de voyage sont un réseau complexe et confus de règles avec très peu de cohérence entre elles. Et il n’y a guère d’éléments qui justifient le maintien des restrictions aux frontières et les ravages économiques qu’elles provoquent », a déclaré Willie Walsh.

Les restrictions des gouvernements retardent la reprise selon IATA

Selon IATA, les résultats des tests effectués sur les passagers arrivant au Royaume-Uni montrent que les voyageurs n’ajoutent pas de risque à la population locale. « Sur les trois millions d’arrivées entre février et août, seuls 42.000 ont été testés positifs, soit moins de 250 par jour. Pendant ce temps, le nombre de cas quotidiens au Royaume-Uni est de 35.000 et l’économie – en dehors des voyages internationaux – est largement ouverte. Les gens devraient être tout aussi libres de voyager », a déclaré Willie Walsh.

Le directeur général de l’IATA donne plusieurs exemples à suivre : « l’Europe a été la première à prendre des mesures pour rouvrir ses frontières, suivie par le Canada, le Royaume-Uni, les États-Unis et Singapour. Même l’Australie, dont les restrictions sont parmi les plus draconiennes, prend des mesures pour rouvrir ses frontières aux voyageurs vaccinés d’ici novembre. »

L’IATA conseille de mettre les vaccins à la disposition du plus grand nombre le plus rapidement possible, de lever les contraintes pour les voyageurs vaccinés et supprimer la quarantaine pour les voyageurs dont le test est négatif. En outre, l’IATA préconise que les tests soient payés par les gouvernements et non plus supportés par les voyageurs. F.M.

L’IATA plébiscite le certificat numérique européen Covid

IATA confirme 2020 comme pire année pour le transport aérien

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.