Accueil » L’UE suspend les règles d’utilisation des créneaux aéroportuaires

L’UE suspend les règles d’utilisation des créneaux aéroportuaires

Avec cet assouplissement de la règle des créneaux horaires, les compagnies aériennes européennes vont pouvoir faire face à l'effondrement brutal du trafic. © easyJet

La Commission européenne (CE) suspend temporairement (jusqu’en juin 2020) la règle du 80-20, dite « on s’en sert ou on le perd », relative aux créneaux aéroportuaires. Cette décision reflète la situation sans précédent à laquelle fait face l’industrie aérienne.

L’Association du transport aérien international (IATA) accueille favorablement cette décision de l’Union Européenne. Elle souligne toutefois que « suspendre la règle jusqu’en juin seulement représente le strict minimum pour l’industrie » Obligation d’utiliser un créneau aéroportuaire sur au moins 80 % du temps afin de pouvoir le conserver l’année suivante. Elle demande une suspension complète jusqu’en octobre pour permettre aux compagnies aériennes de planifier leurs horaires. « Les transporteurs ont besoin...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Tout au plus pourrait-on envisager d’avancer certains travaux, tels que l’installation d’équipements supplémentaires qui sont en train de devenir obligatoires (CDPLC, ADS A, B, C et autres…) ….. à condition d’avoir des gens pour faire ces chantiers et du cash pour les payer !

    Répondre
  • Questions aux gens de l’art : Est-ce que ce temps de maintien au sol pourrat être mis à profit pour faire les « bricoles en attente », le préventif de MCO ?

    Répondre
    • Vous pensez que, d’habitude, le préventif pouvait être mis en attente ?

      Répondre
      • Evidemment j’imagine à aucun instant qu’on entame l’aptitude au vol mais il doit exister différents niveaux d’importance, des pannes secondaires…
        Je sous-entendais qu’après cette pause toutes les machines auraient été remise en à 100% fonctionnelles, les petits détails compris…

        Répondre
    • Bonne idee en effet. Ca permetterai de limiter le nombre d’employés qui doivent quitter leur poste pendant cette pandémie (pour une période de temps). En attendant, cela coute de l’argent, et avec le contexte actuel, je ne sais pas si les companies aeriennes seraient d’accord pour dépenser de l’argent sans savoir ce que le futur leur reserve.
      Je me demande d’ailleurs si ce virus pourrait arranger le programme du 737 MAX? Juste une idée…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.