Accueil » Ouvrir la voie aux avions-cargos

Ouvrir la voie aux avions-cargos

L’Association du transport aérien international (IATA) et ses membres tirent à nouveau le signal d’alarme pour demander, aux gouvernements, de prendre des mesures urgentes pour faciliter l’acheminement du fret aérien.

25.03.2020

Ethiopian Airlines joue un rôle clé dans le transport des équipements médicaux de lutte du Covid-19 transitant par son hub vers 54 pays d’Afrique. © Ethiopian Airlines

La crise du Covid-19 a cloué au sol presque toute la flotte d’aéronefs de passagers du monde ; cette flotte transporte normalement près de la moitié des envois de fret aérien. Les compagnies aériennes s’efforcent de combler cet écart entre la demande de transport de marchandises et les capacités disponibles, y compris en remettant en service des avions-cargos et en utilisant des aéronefs de passagers pour les opérations de fret.

Pour soutenir cet effort, l’IATA demandent aux gouvernements d’éliminer les obstacles en prenant les moyens suivants :

  • Mettre en place des procédures accélérées pour les permis de survol et d’atterrissage des vols cargo, en particulier dans les grandes plaques tournantes manufacturières d’Asie – Chine, Corée du Sud et Japon – pour réagir au nombre croissant de cargos nolisés qui remplacent les opérations du secteur passagers.
  • Exempter les membres d’équipage qui ne sont pas en interaction avec le public de l’exigence de quarantaine de 14 jours pour assurer le maintien des chaînes d’approvisionnement du fret.
  • Soutenir les droits de trafic temporaires pour les opérations de fret là où des restrictions peuvent s’appliquer.
  • Éliminer les obstacles économiques, comme les redevances de survol, les frais de stationnement et les restrictions touchant les créneaux aéroportuaires pour soutenir les opérations de fret aérien durant cette période sans précédent.
  • Éliminer les couvre-feux visant les vols de fret aérien pour rendre le fonctionnement du réseau mondial de fret aérien aussi souple que possible.

Certaines compagnies utilisent des avions de passagers pour les opérations de fret. © Lufthansa

Maintenir le trafic de fret aérien

Les compagnies aériennes prennent des mesures extraordinaires pour assurer le transport aérien de marchandises essentielles. IATA en a recensé un certain nombre.

Delta, American et United ont instauré des vols exclusivement réservés au fret en utilisant des avions de passagers pour des vols intérieurs et internationaux, pour compenser la réduction de la capacité mondiale de fret aérien.

Air Canada, Austrian, British Airways, Cathay Pacific, Emirates, Iberia, Korean, LATAM Lufthansa, Qantas, Scoot, Swiss et plusieurs autres transporteurs ont rendu des avions de passagers de leur flotte disponibles pour les vols nolisés de fret aérien.

Ethiopian Airlines joue un rôle clé dans le transport des équipements médicaux de lutte du Covid-19 transitant par son hub vers 54 pays d’Afrique, notamment en transportant récemment des équipements offerts par la fondation Jack Ma.

Croatian Airlines a effectué des vols nolisés d’Abu Dhabi vers Zagreb livrant des équipements médicaux critiques.

China Eastern a livré une quantité importante de fournitures médicales pour aider des médecins en Italie.

Austrian a utilisé deux appareils de passagers B777 pour transporter des équipements médicaux de la Chine vers l’Autriche.

Airlink, une organisation sans but lucratif travaillant avec des partenaires de l’aviation et de la logistique pour transporter des travailleurs humanitaires et des fournitures d’urgence, a transporté 7 tonnes de fournitures médicales et d’aide alimentaire pour contribuer aux efforts de lutte contre le Covid-19.

FedEx Express a aidé le gouvernement américain à transporter des spécimens de test depuis plus de 50 centres de test à l’automobile installés dans des grands magasins dans 12 États américains.

La fondation UPS a élargi son intervention d’aide en livrant d’urgence des fournitures médicales, de la nourriture et des abris, ainsi que de l’assistance financière pour contribuer aux efforts de rétablissement.

Airbus a transporté deux millions de masques faciaux de la Chine vers l’Europe à bord d’un vol expérimental d’un appareil A330-800 – la majorité des masques sont destinés à l’Espagne et à la France.

 

 

 

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.