Accueil » Qantas sur Los Angeles-Melbourne en biocarburant avec Agrisoma

Qantas sur Los Angeles-Melbourne en biocarburant avec Agrisoma

La compagnie australienne Qantas a annoncé qu'elle va opérer un vol de Los Angeles à Melbourne avec du biocarburant embarqué dans un Boeing 787-9 Dreamliner au début 2018. Qantas et la société canadienne Agrisoma Biosciences ont signé un protocole d'accord pour développer conjointement la production de biocarburant en Australie d'ici 2020.

28.11.2017

Qantas a réceptionné son premier Boeing 787-9 Dreamliner le 20 octobre 2017. A terme, la compagnie australienne devrait compter 8 B787-9 d'ici fin 2018 © Qantas

En 2012, Qantas et Jetstar avaient effectué les premiers vols d’essai de biocarburants en Australie avec respectivement un A330 et un A320. Le carburant était dérivé d’huiles de cuisson usagées, certifiée pour l’aviation commerciale et mélangée à hauteur de 50% avec du JetA-1 conventionnel.

Début 2018, Qantas va cette fois utiliser un biocarburant à base de carinata, une graine de moutarde non alimentaire, qui produit une huile de haute qualité, « idéale pour le biocarburant aviation, » le biojet. Un mélange de 30% de biocarburant sera utilisé pour le vol Los-Angeles-Melbourne qui sera opéré par un Boing 787-9 Dreamliner.

Pour développer ce biojet, Qantas a signé un protocole d’accord avec le canadien Agrisoma Biosciences, une société canadienne de technologie agricole qui a développé la graine de carinata.
Les deux organisations travailleront avec des agriculteurs australiens pour faire pousser la première culture commerciale de semences dédiées au biocarburant aviation d’ici 2020.

L’objectif stratégique à long terme du partenariat est de cultiver 400.000 hectares de carinata qui produiraient plus de 200 millions de litres de biocarburant chaque année. Une biorafinerie sera installée en Australie qui alimentera la flotte de la compagnie.

D’après le PDG d’Agrisoma, Steve Fabijanski, « le carburant à base de Carinata [permet] une réduction de plus de 80% des émissions de carbone par rapport aux carburants à base de pétrole standard. »

F.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.