Accueil » Redevances aéroportuaires : ça passe pour Marseille, pas pour Lyon

Redevances aéroportuaires : ça passe pour Marseille, pas pour Lyon

L’Autorité de régulation des transports (ART) homologue les tarifs des redevances aéroportuaires applicables à partir du 1er avril 2021 à l’aéroport de Marseille-Provence (AMP) et bloque la proposition présentée par la société Aéroports de Lyon (ADL) pour la même période. 

15.02.2021

En 2020, Vinci Airports a enregistré, sur ces deux aéroports lyonnais de Saint-Exupéry (photo) et Bron, une baisse de près de 60% des mouvements d'avions (49.442). © Gil Roy / Aerobuzz.fr

L’Autorise refuse l’homologation des tarifs des redevances aéroportuaires applicables aux aérodromes de Lyon-Bron et de Lyon-Saint Exupéry pour la période tarifaire du 1er avril 2021 au 31 mars 2022. Vinci Airports souhaitait augmenter ses tarifs de +4,9%. En conséquence, les redevances actuellement en vigueur à Lyon demeureront applicables au 1er avril 2021. En revanche, l’Autorité homologue les tarifs des redevances aéroportuaires (+3,1%) applicables à l’aéroport de Marseille-Provence pour la période tarifaire du 1er avril 2021 au 31 mars...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Un commentaire

  • Luc Danton

    Pour Marseille ça passe toutefois pas pour nos « amis Lyonnais » qui gèrent donc celui de Lyon. C’est bizarre tout ça. Comment est-ce possible? Qu’auriez-vous fait depuis 2016 et strictement en dehors de toutes compassions? Bref, on est quand même pas sur une malédiction comme celle qu’offrait les Templiers, mais avec cette pandémie en cours et l’ART qui s’intéresse fortement maintenant, tout comme la Direccte, etc. etc. Bien! Probablement causes et effets de vos politiques des ressouces humaines si obscures… il était temps! (voir papiers des journalistes Lyonnais de médiacités).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.