Accueil » Ryanair annule 2.000 vols pour convenance personnelle

Ryanair annule 2.000 vols pour convenance personnelle

Les 300.000 passagers sans avion de Ryanair peuvent-ils croire au Père Noël avec un transport alternatif et une indemnité forfaitaire? © Ryanair

Ryanair a annoncé le 15 septembre la suppression de 40 à 50 vols journaliers pour les six prochaines semaines. En cause? Le souci de ponctualité de la compagnie irlandaise low-cost qui aurait chuté sous les 80% d'après ses propres chiffres. Alors que les syndicats mettent en cause le manque de pilotes, les sites de défense des consommateurs en profitent pour rappeler leurs droits aux clients furieux.

Ryanair annule 2.000 vols jusqu’au 6 octobre. Soit près de 300.000 passagers qui se retrouvent sans avion. Un communiqué de presse, publié sur le site de la compagnie, précise que c’est dans un souci de ponctualité, passée sous la barre des 80% (sic), que la décision a été prise. En cause : les grèves des contrôleurs aériens français, des problèmes météo et les vacances accordées aux personnels navigant.

Le communiqué précise que, en supprimant ces 40 à 50 vols par jour,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

15 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Outre les indemnisations qui sont toujours longues et difficiles à négocier puis obtenir selon les compagnies, rappelons qu’en temps réel les passagers doivent être pris en charge (rafraîchissements, repars, nuitée).

    Répondre
  • Répondre
    • Nous avons hésité à valider ce commentaire. Pourquoi ce lien et pas un autre ? Google Actu déborde actuellement d’articles sur Ryanair. Nous l’avons validé, mais de grâce évitez de nous submerger, à l’avenir, avec des liens qui vous paraissent faire la lumière une fois pour toutes sur le sujet. Méfiez-vous d’un média qui fait la différence entre un co-pilote et un pilote.Pour notre part, nous sommes en train d’enquêter sur le sujet. Cela prend du temps, beaucoup de temps, pour réunir des témoignages et trier les infos et faire la part de la réalité et des rumeurs. Patience. Et si vous voulez nous aider autrement qu’en nous mettant sous le nez ce que les autres ont publié, nous acceptons votre aide.

      Répondre
  • La gestion des vacances des salariés d’une entreprise (fut elle une compagnie aérienne) est le minimum que le management doit assurer .
    Dans le cas de Ryanair les aléas d’exploitation (graves, météo etc…) sont le quotidien de la gestion d’une compagnie aérienne.

    Est ce que le management de Ryanair est il apte a assurer son fonction et le bon déroulement des vols ?
    Cet aveu dans leur communication est inquiétant et doit être considéré comme un événement précurseur le cygne noir est en train de blanchir sous nos yeux : saurons nous le dire avec vigueur pour être entendus par l’EASA. Cela mérite a minima un audit renforcé de la part de l’EASA sur cette compagnie .

    Répondre
  • Et pourquoi ne feriez vous pas votre travail, c’est à dire journaliste ? Relayer des éléments de communication de Ryanair en justifiant ensuite de n’être pas dupe mais réservé par « soucis d’éthique » je trouve ça insuffisant. Pour ma part j’attend un peu plus de fond, meme quand je lis aéro »buzz ».

    Répondre
  • Merci pour vos explications et votre éthique, M. Morlon.

    Répondre
    • je pense que tu voulais dire déontologie . Jugez de l’éthique de quelqu’un sur des éléments aussi succincts me semble disproportionné 😉

      Répondre
  • Bonjour,

    Bien qu’étant PN dans une compagnie concurrente, je n’aime pas la formulation suivante « vacances accordées au personnel navigant ». Il s’agit tout simplement d’une mauvaise gestion des congés légaux.

    Pourquoi entretenir le flou? S’agit-il d’une simple maladresse ou est-ce volontaire?

    BR

    Répondre
  • RYANAIR fait face à un mouvement social de son personnel, qui ne dit pas son nom, et qui d’ailleurs n’a pas les moyens de le dire. Le communiqué de la compagnie n’est que de l’enfumage de haut vol…

    Répondre
  • C’est mieux d’avoir deux sons de cloche d’une histoire. Attendons la suite pour le bénéfice des clients concernés et des équipages aussi.

    Répondre
    • Une decision recente de la cour de justice européenne a enfin statuer sur le droit applicable aux salariés de Ryanair (14 septembre 2017) . ne serait ce pas cela la vraie raison de l’agitation de Ryanair ?

      Répondre
  • C’est vraiment dommage qu’un site spécialisé comme Aerobuzz se fasse l’écho des explications fumeuses de Ryanair.

    Bizarrement, Ryanair serait la seule impactée par les grèves, la météo et les congés ?
    Soyons sérieux : la réalité est toute autre …

    La vérité c’est que Ryanair n’a plus assez de pilotes pour assurer ses vols (et a fortiori, dans le même temps elle a étendu son réseau, ce qui a aggravé le problème) …
    La cause ? Le marché de l’emploi repart chez les PNT. Or Ryanair paye mal, impose des plannings surchargés, des changements de planning de dernière minute, une couverture sociale déplorable … Donc les pilotes RYR démissionnent pour aller vers de meilleures compagnies (notamment des captains), et Ryanair n’arrive plus à embaucher assez.
    On appelle ça le retour du bâton … Il était temps.

    Répondre
    • Exact, très déçu par cet article en soulignant que plusieurs autres journaux traditionnels ont soulevé les autres problématiques liées au personnel pouvant expliquer ces suppressions.

      Répondre
    • Bonjour Julien et John Texas,
      Merci pour vos commentaires. Il est vrai que de nombreux sites Internet d’actus ont fait référence à des propos de Christophe Tarot, président du SNPL, qui donnent une vision sur ces 2.000 vols annulés. Toutefois, chez Aerobuzz, nous n’avons pas reçu de message officiel du SNPL sur le sujet, du moins pour le moment. Plutôt que de me servir sur un site Internet et relayer une info que je n’ai pas vérifiée, j’ai donc préféré prendre cette probable déclaration avec prudence tant que nous n’avons rien reçu d’officiel et dans ce cas, je complèterai.
      Enfin, il faut tout de même admettre que 2.000 vols annulés cause météo, grève des ATC français et pour cause de vacances du personnel, il y a de quoi être surpris et, pour les clients de la compagnie, être en colère.Nous ne sommes pas dupes, mais nous avons aussi une éthique.D’où notre réserve.

      Répondre
      • Je comprends.

        Toutefois j’attire votre attention sur le fait que ce n’est pas seulement le SNPL qui met en cause la version de Ryanair
        Je n’ai d’ailleurs pas lu leur communiqué. Je faisais référence aux voix de nombreux PNT (dont certains anciens Ryanair) qui se font entendre sur plusieurs réseaux sociaux (Facebook, Twitter).
        Je peux comprendre également que ces réseaux ne sont pas forcément une « source d’information » (à cause de la fiabilité disons volatile), mais en l’occurence c’est avéré via de nombreux témoignages concordants (de la part de personnes ne se connaissant pas)

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.