Accueil » Une chute de 58,5% du trafic pour les aéroports parisiens en mars 2020

Une chute de 58,5% du trafic pour les aéroports parisiens en mars 2020

Paris-CDG accuse un recul de -58,5% et Orly de -58,7%, en mars 2020. Au niveau du groupe, le nombre de passagers est en baisse de 28,2%.

16.04.2020

L'aéroport Roissy-CDG transformé en parking avions. © A. Gaulupeau / ADP

En mars 2020, Paris-Charles de Gaulle a accueilli 2,5 millions de passagers (- 58,5 %) et Orly 1,1 million (- 58,7 %). Soit une perte de 5,1 millions de passagers, en seulement un mois, pour les deux aéroports parisiens. À Paris-Charles de Gaulle, depuis le 30 mars 2020, seuls les terminaux A, C, 2E Hall K et 2F sont ouverts afin d’opérer l’ensemble des vols commerciaux. Le trafic commercial à Paris-Orly est suspendu temporairement depuis le 1er avril 2020. A noter qu’entre le 1er et le 14 avril 2020, la baisse estimée du trafic passagers et du nombre de mouvements d’avions s’est accélérée sur les plates-formes parisiennes, avec des évolutions respectives estimées de – 98,0 % et de – 93,8 %.

S’agissant des plates-formes du Groupe ADP à l’international, seulement trois aéroports de TAV Airports sont ouverts aux vols commerciaux, et ceci partiellement (Ankara, Antalya et Izmir). Les autres aéroports du groupe, à l’exception de l’aéroport de Liège, sont soit fermés, soit soumis à des fortes contraintes opérationnelles.

Depuis le début de l’année, le trafic du Groupe ADP est en baisse de 10,1 % avec un total de 44,5 millions de passagers accueillis et le trafic de Paris Aéroport est en diminution de 20,9 % avec un total de 18,8 millions de passagers.

Les aéroports français transformés en parkings pour avions de ligne

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.