Accueil » XL Airways liquidée à son tour

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

XL Airways liquidée à son tour

Après Aigle Azur, c’est au tour de XL Airways de disparaître du ciel français.

4.10.2019

Pas d'offre de reprise suffisamment financée pour envisager le sauvetage de XL Airways. © Airbus

Le 4 octobre 2019, le Tribunal de Commerce de Bobigny a prononcé la liquidation de la compagnie aérienne XL Airways sous le coup d’une procédure de redressement judiciaire depuis le 20 septembre 2019. Elle avait suspendu ses vols le 30 septembre. Le Tribunal a estimé qu’aucune offre de reprise n’était suffisamment financée pour permettre une relance de la compagnie.

Aigle Azur, de la reprise à la cessation d’activité

14 commentaires

  • Yan

    @Jean-Mi, S’est vrai que le Low Cost a tendance à tirer tout vers le bas de gamme pour sournoisement venir se re-sucrer sur des frais cachés qu’il faut aligner « à la carte »(mais on se sent pas mal dans l’inconfort sans ces options)…On dira alors que les low cost visant le service « Business démocratisé » sont plus respectables!!…
    Et je suis mordicus persuadé que XL Airways était allemand au départ, s’était apparu dans les années 90, et la compagnie avait une bonne flotte de 737…

  • Patrick

    Humour douteux eu égard aux centaines de salariés qui ont perdus leurs emplois.

    • Pilotaillon du 21eme siècle

      Ces salariés ont des qualifications et des compétences avec lesquelles ils pouront rejoindre les compagnies en croissance.
      Malgré sa nature très compétitive, (pardon conservatrice aurais-je dû dire) le secteur aérien est encore en croissance.
      La nature, l’économie, les relations ou la vie en général est un éternel recommencement.
      Qui a pu dire – ou laisser entendre – l’inverse ?
      Qui pleure les libraires emportés par la vague Amazon ? Qui pleure les taxis parisiens grognons et perdus en ville pour accroitre la longueur de la course ?

      Merci pour cette minute de reccueillement !

      • chorus2a@gmail.com

        On a quand même de la chance sur le forum Aerobuzz.
        On a des techniciens, des moralistes, des économistes
        , des philosophes, et des humoristes. Et parfois, ils sont tous réunis dans la même personne….
        Quel dommage que ces êtres exceptionnels soient cachés derrière un pseudo et un écran…

      • chorus2a@gmail.com

        Eh bien cher libre penseur (mais encore faudrait t’il penser) vous avez au moins mon adresse email. Ce qui vous fait un gros avantage sur moi. Je vous en donnerais encore davantage, mais on ne me le permettrait pas… dommage!

    • chorus2a@gmail.com

      réplique d’un film célèbre:
      les c… ça ose tout. C’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait.

      • Pilotaillon

        Les propos convenus, conciliants, se trouvent déjà dans la presse, sous la plume de pros talentueux.
        J’accepte volontiers d’être le con de quelqu’un si cela a un peu de sens.
        Alors je vais volontiers là où ça chatouille davantage.
        L’attitude « bon français râleur » qui tire à vue, par principe, ne m’incite pas à me dévoiler plus que vous, « chorus2a ».

  • Marcello

    Je propose « Skyline Airways » comme marque commerciale.

    Ah, on me signale dans l’oreillette que c’est déjà pris…

  • Pilotaillon du 21eme siècle

    Confidentiel :
    Je vais ouvrir « le bon coin des Avions de ligne première main », certain d’être « on time to market ».
    Vite un nom de domaine en .pro ça fera plus sérieux.

    • Jean-Mi

      N’oublie pas rubrique « créneaux de vol » à disponibilité immédiate…

      • Claudine Clostermann

        Cher Jean-Mi, n’oubliez pas non plus votre culture littéraire dans vos commentaires car ce n’est pas Jean-Baptiste POQUELIN dit MOLIERE dans Tartuffe qui a écrit la citation ci- dessous (très mal appropriée d’ailleurs à l’article) mais Pierre-Augustin CARON de BEAUMARCHAIS dans le Mariage de Figaro. De plus la souffrance et le désarroi de tous ces employés et passagers bloqués sont dramatiques. Alors, moi ce qui me fait rire est votre confusion entre MOLIERE et BEAUMARCHAIS mais, ce qui me fait pleurer, ce sont vos commentaires inappropriés.

      • Jean-Mi

        Chère Claudine, toutes mes excuses pour cette confusion éhontée entre deux grand auteurs classiques… Ma spécialité étant plutôt le dessin technique, le pilotage, et les essais en vol, je demande la clémence du jury. Beaumarchais, je l’ai moins lu que Molière, et tout cela est loin…
        Malheureusement, l’écrit ne montre pas le coté caustique, ironique, et désabusé de mes propos. Et c’est moins drôle.
        Le low-cost, c’est comme nos paysans à qui on paye 10€ un truc qui leur à coûté 15€ à produire et à qui on reproche d’être trop cher ! Et qu’on nous vend 30€. Et le jour ou on nous fait payer 35€ le truc en question pour que chacun soit rétribué au juste prix, parce que l’intermédiaire ne veut pas rogner sa grosse marge, c’est le consommateur mal informé qui s’offusque ! Ou est le vrai prix ? Ou est le modèle économique qui fonctionne sur le long terme ? C’est plutôt cela qui ne me fait pas rire du tout.
        Je suis quand même heureux de vous avoir fait sourire l’espace d’un instant, ma journée n’est pas totalement perdue.

    • Yan

      Ce n’est pas gai du tout de se moquer de la disparition d’entreprises qui chacune racontent au quotidien des expériences et aventures particulières dans le bel univers de l’aviation civile…
      Manifestement le low-cost long-courrier ne fonctionne pas à fortiori avec seulement 3 longs-courriers(hormis dans la niche du haut de gamme comme pour « La Compagnie »), et Laker avant toutes ces compagnies s’y était déjà essayé dans les années 70 avant de s’y casser les dents…Les ingénieurs aéronautiques ont raison d’être têtus dans leurs rêves et ambitions qu’ils finissent par faire aboutir, mais les patrons de compagnies aériennes ne peuvent s’offrir ce luxe…

      A propos XL Airways s’était pas allemand à l’origine?!…

      • Jean-Mi

        Molière à écrit, il me semble dans Tartuffe, que « je m’empresse de rire de tout, de peur que de n’avoir à en pleurer… »
        Je n’ai pas non plus spécialement envie de pleurer sur le système low-cost qui veut nous faire croire qu’il est moins cher de faire Paris/New-York en avion que Paris/Toulouse en TGV ! Y’a un truc qui chiffonne mon bon sens paysan quelque part…
        Bon courage à ces nouveau chômeurs hautement qualifiés pour retrouver du boulot. Le siège d’XL Airways n’étant d’ailleurs qu’a quelques minutes de chez moi, ça me travaille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.