Accueil » 2/4 – Le Noratlas, pierre angulaire de l’axe franco-allemand du transport militaire 

2/4 – Le Noratlas, pierre angulaire de l’axe franco-allemand du transport militaire 
premium

Après l’épisode du Junkers 52, les rôles s’inversent et c’est au tour de la France d’équiper l’Allemagne avec le Noratlas. Un excellent avion de transition entre les années 1940 et le monde nouveau qui s’annonce… 161 Noratlas seront fabriqués à Hambourg.

31.07.2018

Noratlas de l’ET 2/62 Anjou à Guelma (Algérie) à l’été 1958. En arrière plan, un Beech 18 et deux Sikorsky S55. Toute une époque… © Jean Laborie

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense.

7 commentaires

  • BELINGHERI

    J’ai eu la chance d’emmener les derniers Nord (transformés en avions civils) au ZAîRE avec un ami et avec seulement mon PPL. C’est un diamentaire belge qui avait monté une petite compagnie de fret avec 4 « grises ». J’avais piloté ces avions chez ACE (Air Charter Express) où nous avions comme ligne régulière Toulouse-Nimes-Le Bourget et retour, de nuit, pour les colis express de la SERNAM dans les années 1980.

  • LOISEL

    Yves
    J’ai eu la chance d’effectuer 3 heures de vol dans le poste de pilotage au cours d’une séance de parachutages. L’équipage se composait d’un jeune lieutenant pilote cdt de bord, un jeune sergent co-pilote, un mecnav et un navigateur. Le plus impressionnant à l’atterrissage: la mise en marche des rivers après le posé des roues, ça vibrait fort dans le poste de pilotage. Très bon souvenir des années 70.

  • Lemaire

    J’ai effectué les 4 sauts de ma pm para avec avant de passer sur transall. Je préférais sauter avec le Noratlas plutôt que le transal.

    al.

  • papon

    En 73 ,j’ai eu la chance de sauter du Nord Atlas ,quel souvenir,puis du Transal et de l’helico Puma

  • shiualilapa

    J’ai eu le privilege de voler sur cette machine (PAX), une experience inoubliable entre Istres et Solenzara. Un vol interminable avec des odeurs d’huile, des vibrations comme jamais et une visiblite sans probleme au travers des hublots dont certains etaient depourvu de verriere. Il y avait aussi le demarrage capricieux des moteurs qui crachaient la fumee, toute un epoque …
    Dans les mois qui ont suivi, les vols en Transall bien que plus confortables paraissaient un peu tristes.
    A noter qu’il ya eu une version du Noratlas equipe en plus de 2 turboreacteurs Marbore (ceux du Fouga) pour l’assistance au decollage sur terrain court, peut etre que Frederic Lert en sait davantage sur ce modele).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.