Accueil » Bruno Guimbal et le Varieze

Bruno Guimbal et le Varieze
premium

Le père de l'hélicoptère Cabri G2 raconte ici comment il est en venu à construire son premier avion et comment avec ce Varieze dessiné par Burt Rutan, il a accumulé 1.200 heures de vol en Europe et autour des USA. Cet avion qu'il a construit dans le garage de ses parents lui a permis de faire des rencontres extraordinaires. La dernière en date avec Jean Barbaud, ici même.

30.09.2017

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

A propos de Bruno Guimbal

chez Aerobuzz.fr
Bruno Guimbal est un ingénieur passionné par les machines, qu'elles soient "outil" ou "volantes". A la fin des années 2000, après avoir quitté Eurocopter, il a créé sa société "Hélicoptères Guimbal" pour produire un hélicoptère biplace léger, le Cabri G2.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

17 commentaires

  • lesschaeve frédérique

    bonjour,

    entre 1978 et 1983,dans le Nord de la France non loin de Lille, mon père a construit un Varieze qu’il avait presque terminé mais il est décédé en novembre 1983, 3 semaines avant la fin de la construction. alors un peu perdues nous ses filles , nous l’avons vendu à une personne qui habitait Montpellier à l’époque. j’ai beaucoup participé à la construction, avais 20 ans à l’époque…que des souvenirs joyeux, l’atelier, tout le réseau de traduction des plans et d’approvisionnement en matériel pour la construction que nous avions monté avec papa…bref une belle histoire qui s’est achevée sans prévenir.
    plus de 50 ans après, je suis aujourd’hui à la recherche de l’avion pour en retracer son histoire. vous pourriez peut-être m’y aider, d’une manière ou d’une autre ???
    j’espère que vous recevrez ce message et pourrais au moins me contacter. je suis aujourd’hui basée à Toulouse.

    merci par avance si vous prenez un peu de temps pour me lire et me répondre…
    frédérique lesschaeve

    • stanloc

      Bonjour, vous auriez, je pense plus de chance de toucher les constructeurs amateurs en vous rendant sur le site du RSA ou en allant sur ce groupe Yahoo
      https://fr.groups.yahoo.com/neo/groups/FOXPAPA/info
      Il y a par ailleurs un site relevant des services officiels qui permet de retrouver par son immatriculation la trace de tous les avions même, je crois, ceux qui ne sont plus en état de vol.

    • Athos7

      Bonjour,
      Je suis certain que Philippe Sergent, Président de la section RSA à Montpellier, toujours aujourd’hui instructeur à l’Aéro Club de Montpellier – et lui-même constructeur d’un Vari Eze à cette époque – saura vous répondre !

  • MEMBREY Jean-Paul

    J’ai souvenir d’un Varieze ayant eu des soucis au décollage ( avorté ) à La Ferté Alais. Je pense que c’est celui-là. D’ailleurs, il me semble que j’en avais pris des photos.

  • GARCIN YVES

    Je me souviens toujours de ma première rencontre avec Bruno j’étais à ce moment-là pilote instructeur sur fouga magister à Clermont-Ferrand sur la base d’Aulnat.
    Je construisais à l’époque un SIROCCO de Jurca.
    Bruno est arrivé avec son Vari « sous le bras »..(le taxiway qui menait à notre aéroclub amateur, le VOVOSSA actuel, n’étant pas très carrossable pour les petites roues du Vari..) il marchait donc à côté de son appareil en le pilotant aux gaz.. faite donc cela avec un autre avion..
    Il m’a fait faire un vol ce jour là.
    Ce n’est que quelques années plus tard que j’ai rejoins la tribu en achetant un Vari que j’ai gardé 13 ans et 600h de vol .
    beaucoup de souvenirs et de partage avec les amis de Montpellier, ou j’étais basé avec feu Air Littoral.

    • lesschaeve frédérique

      bonjour,
      j’essaie d’entrer en contact avec un pilote qui aurait acheté un Varieze en 1984. en effet, j’en ai construit un avec mon père , nous habitions non loin de Lille dans le Nord de la France. mon père est décédé très subitement à l’âge de 50 ans, 3 semaines avant la fin de la construction. alors à cette époque, le chagrin aidant, on a vendu l’avion à un pilote du côté de Montpellier dont je ne connais pas le nom.
      aujourd’hui j’aimerais retrouver cette personne car j’essaie de retracer le parcours de l’avion et peut-être la rencontrer si elle est toujours en vie ou savoir à qui l’avion a été revendu, si c’est le cas.

      mon père, Jacques Lesschaeve le constructeur, ancien pilote de chasse dans l’armée de l’air, avait monté tout un réseau de constructeurs en important les plans à cette époque et nous avez embauché pour les traductions aussi. je me souviens d’avoir été présente lors des rassemblements…
      voilà toute l’histoire.
      vous pouvez peut-être me mettre sur une piste ???

      bien à vous

      frédérique L.

  • PRADUROUX Walter

    J’ai fait la connaissance de Bruno lors d’un rassemblement mémorable de canards à Montpellier dans les années 90, il était venu avec le prototype du Cabri et nous avais séduit par ses évolutions, mais qui pouvait croire, à part lui, du succès à venir. Pour ma part je n’avais pas encore été contaminé par ces « volatiles » bien qu’à Montpellier le nid de canards était le plus actif d’Europe avec deux Varieze construits en 1983, qui volent toujours. D’autres suivirent et la portée s’éleva à 7 oiseaux, Varieze, LongEZ et Cozy. Bien entendu tout ce beau monde était en relation avec Bruno depuis des années et le sont encore aujourd’hui. Notamment notre gourou local Ernest MAGALLON- GRAINEAU historien incollable des canards toujours en relation constante aussi avec l’autre gourou américain, Klaus SAVIER, détenteur de toute une série de records avec son Varieze, j’ai fait un vol avec lui à OSHKOSH, vitesse lue 217 Kts avec 100cv à peine amélioré. C’est aussi le concepteur des allumages électroniques montés sur tout nos canards, des centaines d’avions « expérimental » de toutes sortes aux USA, mais également sur tous les Cabri actuels, comme quoi. Après une première construction en bois, Piel CP90, j’ai fini par construire un LongEZ bien amélioré grâce aux visites en France de Klaus SAVIER et à ses précieux conseils. Se sont des avions remarquables, chaque vol est un enchantement, la lecture des aventures de Bruno avec son Varieze et la proximité des premiers constructeurs de Varieze à Montpellier, les deux Patrick, Philippe, Ernest notamment avait fini par me convaincre, belle aventure.

  • Etienne Ribard

    j’ai souvenance d’avoir fait un looping en 1980 avec mon bon de soutient (je ne me souviens plus du montant)
    Sal’s Tienn’

  • POTELLE Jean - Marie

    Bruno GUIMBAL est un personnage que j’aime bien, la dernière fois que nous nous sommes rencontrés c’était ROUENaux Championnats du monde d’hélicoptères où avec OLIVIER GENSSE ils avaient battus le record du monde d’altitude avec le CABRI.J’aurais aimé voler sur CABRI qui remporte un gros succès commercial bien mérité. Malheureusement il n’y en a pas à ALBI. Bravo a l’ ami BRUNO et continue à faire de beaux avion et hélicoptères pour nous faire encore rêver;

  • Christian Briand

    Merci Bruno de nous rappeler les bons souvenirs, lorsque les  » vols d’essais « étaient intégrés dans le classement du jury du RSA a Brienne le Château, à la Grande Époque du mouvement et de son président Louis CARIOU. Je pense aussi au pilote d’essais Jacques COSTES qui était mon chef au CEV à cette époque et qui ne craignait pas lui non plus de toucher à tous les manches et manettes. Encore bravo pour ton service rendu à l’aviation française et internationale.

  • Christophe Hernoult

    Bonjour Bruno,

    J’ai conservé dans ma bibliothèque le N° 25 d’EXPERIMENTAL diffusé en Avril 1993. Tes articles sur l’hélico en construction amateur et sur le F-PILA sont toujours d’actualité.

    Christophe

  • Yves Juhen

    Une vraie aventure comme je les aime, faite de passion , d’audace et de ténacité. Bravo et félicitations Bruno.
    Yves

  • stanislas

    Bonjour, ayant été un des premiers constructeurs de Varieze en France, moi aussi j’ai croisé Bruno Guimbal et son Varieze lors de rassemblements de constructeurs amateurs et plus particulièrement un jour mémorable à La Ferté Alais. C’est un plaisir de voir qu’il a si bien réussi ensuite dans la fabrication d’hélicoptères. Chapeau bas Monsieur.

  • PIERRE

    Bonjour Bruno,
    J’ai toujours en mémoire une rencontre incroyable à Moulin dans les années 90.
    Un Varieze s’était posé avec toute une famille à son bord 🙂
    Bien cordialement,
    Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.