cfadelaerien

Accueil » Culture Aéro » C’est l’histoire vraie d’un crash dans le golfe de Porto

C’est l’histoire vraie d’un crash dans le golfe de Porto

Le 12 octobre 2009, un monomoteur Cessna Centurion avec six personnes à bord fut contraint à un amerrissage forcé quelques instants seulement après son décollage de Propriano (Corse). Près de 10 ans après, François Suchel a retrouvé les protagonistes de ce fait divers qui a fait la une de l’actualité nationale. Dans un style épuré, il livre un récit méticuleux intitulé « Le serment de Piana ».

Ce jour-là, le commandant de bord avait tenu à ce que chacun des six occupants du Cessna Centurion aie son un gilet de sauvetage… © Gilles Darbos

Ceux qui se souviennent de cet événement, en ont sans doute retenu la parfaite maîtrise de la gestion de la panne moteur par le pilote et la remarquable préparation des passagers par sa compagne, une hôtesse de l’air. Avec un mistral établi à 80 km/h et des creux de quatre mètres, la partie était pourtant loin d’être gagnée.

« La mer n’a plus aucun sens. Un paysage abstrait et tourmenté défile sous mes yeux en silence, et pourtant, il me semble déjà percevoir le fracas des vagues, le hurlement du vent, le tonnerre de l’impact. Pas le temps de penser, d’élucider. »

François Suchel raconte le drame du point de vue de chaque protagoniste : les six occupants du Cessna Centurion, les secouristes (pilotes et sauveteurs-plongeurs), les contrôleurs aériens,… Ce parti pris de consacrer un chapitre de quelques pages seulement à chacun, à un moment précis, donne un incroyable rythme au récit et fait monter le suspense.

« Si on ne le récupère pas tout de suite, il est mort, lance Nico à ses coéquipiers. Non, on ne le récupère pas, c’est interdit, répond Bernard, le mécanicien opérateur de bord dont la tâche est de manipuler le treuil. »

Ce livre est aussi le récit d’un sauvetage et de la mobilisation de moyens aériens importants dont l’EC145 Dragon 2A de la sécurité civile de Bastia, l’Ecureuil de la sécurité civile d’Ajaccio, un Cougar des forces aériennes suisses, un Super Puma de la base aérienne de Solenzara et même un Breguet Atlantic 2 de la Marine Nationale dont le pilote a largué ce jour-là un canot de survie (chaine SAR), pour la première fois de sa carrière.

« Il prit ce soir-là l’une des décision les plus difficiles de sa vie, face aux montagnes du Capu Rossu qui n’étaient balisées par aucune lumière. »

Le Cessna Centurion s’est abîmé en mer vers 14h. Il a immédiatement sombré. Après avoir tenté de repérer l’épave là où la situait le dernier contact radar, le centre de coordination et de sauvetage de Mont-Verdun a orienté les recherches sur la côte et dans le relief de Scandola. Sans succès évidemment. Vers 21 h, Dragon est rappelé sur zone.

« Pendant que l’équipage se prépare, un médecin, un infirmier, un pompier-plongeur et le mécanicien opérateur de bord, Nico calcule manuellement une position estimée. Ce n’est pas qu’il manque de confiance envers les autres organismes de recherche, mais il est farouchement indépendant ».

Les six naufragés seront finalement secourus, après d’interminables heures passées dans une eau glaciale, au milieu d’une forte houle. A l’extrême limite de l’épuisement pour certains. Quand la nuit est tombée, les sauveteurs ne leur donnaient que de faibles chances de survie. C’est sans doute pour cette raison que ce sauvetage est resté, pour tous ceux qui y ont pris part, « un événement marquant ».

Le serment de Piana
Par François Suchel. Editions Paulsen
190 pages. 15×21 cm. 19,90 €. ISBN 978237502-0418

« Le serment de Piana » s’inscrit dans la veine de « 6 minutes 23 séparent l’enfer du paradis », le précédent récit de François Suchel qui s’impose comme un grand auteur.

Gil Roy

Acheter en ligne : Le serment de Piana

 

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

12 commentaires

    • Gil Roy
  • Moltobaleze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7501861d7b1c0bc80e621c808a5569f7YYYYYYYYYYYYYYYYYY