Accueil » L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet

L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet

Défricheurs de lignes aériennes en Tiger Moth et en Dragon en Afrique équatoriale française, à l’âge de 20 ans, Jean-Claude Brouillet fut le créateur de la compagnie nationale gabonaise, après l’indépendance. Retour sur une vie d’aventure.

30.11.2011

Jean-Claude Brouillet a écris ce livre au début des années 70. Il venait de tourner une page. L’aéronautique appartenait désormais à son passé. Il avait alors un peu plus de quarante ans et cet ouvrage ne se voulait pas être un livre de souvenirs, mais le témoignage d’un acteur du développement aéronautique de l’Afrique. Quarante ans plus tard, en 2011, « l’avion du blanc » qui vient d’être réédité, se dévore toujours comme un passionnant document dans lequel à aucun moment ne transparaît la moindre nostalgie.

C’est à l’âge de 20 ans, à la fin de la Seconde guerre, que Jean-Claude Brouillet revient en Afrique, un continent qu’il a traversé pendant la guerre, pour rejoindre l’Amérique. Engagé dans la Résistance à 16 ans, la Libération le trouve en Alabama, sur une base de l’US Air Force où il achève sa formation de pilote. De retour en France, il décide de créer une compagnie aérienne en Afrique. Pour cela, il lui faut un avion. Il en trouve un dans les surplus de la RAF en Grande-Bretagne. Sans plus de préparation, il achète un Tiger Moth et décide de le convoyer d’Angleterre jusqu’au Gabon avec la même détermination qu’il avait eu pour prendre part à la guerre. « Monsieur Louis », le mécano de l’atelier Farman, à Toussus-le-Noble, auquel il demande de réviser rapidement son biplan en bois et toile avant de mettre le cap au sud, plaque 25 ans d’ancienneté pour l’accompagner dans son périple. Une autre époque…

La carrière aéronautique de Jean-Claude Brouillet est une suite d’histoires d’amitié indéfectible avec des hommes qui l’accompagneront tout au long de sa vie. C’est avec eux qu’il va donner naissance à l’aviation gabonaise en défrichant d’abord des pistes pour desservir les exploitations forestières et en créant par la suite une compagnie qui va résister à Air France puis à UAT. On découvre au passage la politique de la compagnie nationale qui était tout sauf une entreprise commerciale. En définitive, c’est Air France qui lui cèdera trois DC3 pour lui permettre de créer la Transgabon. Les pages consacrées à sa lutte pour survivre face à des compagnies hégémoniques sont passionnantes.

C’était les années cinquante et soixante et la vie n’était pas plus facile qu’aujourd’hui pour ceux qui entreprenaient. Au-delà du témoignage historique sur la naissance de l’aviation gabonaise, le livre de Jean-Claude Brouillet est un fabuleux encouragement adressé à tous ceux qui n’osent pas vivre leur vie.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

15 commentaires

  • fildru

    J ai aussi son livre qque part !? Gare au gorille… Dans le genre recemment un croco aurait précipite un embraser au tapis et lui seul survivant , possible ?
    Bravo mr Brouillet !

  • Paul Edouard MEZUI

    L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet
    il y a plus de cinq ans qu’on m’a parlé de ce livre. je suis au Gabon et je n’arrive pas à m’y procurer. par ces extraits, je comprends qu’il est pour une obligation de le lire et de le gouter. je pense qu’il sera pour moi ce que « Voyage au bout de la nuit » de Céline est pour les français.

    • LE POCHAT

      J’ai vécu une partie de son épopée à Libreville dans les années 58 à 64. Il m’a emmené dans un de ses Dragons à Equata, entre Libreville et port gentil sur un chantier de Travadel patron de l’office des bois pour faire un stage. Son plaisir en pilotant, c’était entre autre de piquer sur les buffles agglutinés dans une clairière et de les faire courir.
      En 64 j’avais 20 ans (le jour du coup d’état de Obame avec l’aide des américains), Marina 6 ans de plus. Son mariage a été un évènement à Libreville. J’ai connu l’arrivée des DC3.
      J’ai bien sûr son livre depuis longtemps.

  • Julien

    L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet
    Le livre a été réédité et on le trouve désormais un peu partout.
    Par exemple sur Amazon:
    http://www.amazon.fr/gp/product/2362140040/ref=ox_sc_sfl_title_1?ie=UTF8&psc=1&smid=A1X6FK5RDHNB96

    Avec le numéro ISBN, votre libraire doit être capable de vous le commander:
    ISBN-10: 2362140040
    ISBN-13: 978-2362140044

  • MICHEL ROY

    L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet
    Ancien pilote constructeur amateur (D119) ayant entendu ce titre au Gabon

    Je recherche le livre « L’Avion du Blanc » de J.C. Brouillet.

    Merci

  • Charles Flamant

    L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet
    Bonjour à tous. Fin 1975, j’ai vu JC Brouillet à la télé, invité par Jean Pierre Bellemare. Il présentait son livre. En mars 76, je partais au Gabon comme pilote. J’ai eu l’occasion de croiser JC Brouillet. J’ai passé 15 ans en Afrique comme pilote dont 6 au Gabon en deux séjours, J’ai été basé dans différent pays mais le Gabon m’a vraiment marqué. J’ai commencé comme pilote à la SOACO. Puis le Tchad, puis Air Algérie puis retour au Gabon avec grand plaisir puis d’autres pays. Maintenant retraité, j’ai écrit 5 romans d’aventures sur l’Afrique. Les lieux que je décrits existent. On peux suivre le récit sur une carte. Des romans pour les fans d’Afrique. Des romans pour voir, revoir, découvrir l’Afrique

    Mes romans sont sur TheBookEdition. Tapez Charles Flamant ou suivez le lien ci-après.

    http://www.thebookedition.com/advanced_search_result.php?keywords=charles+flamant

    Bonne lecture Charles Flamant

  • hoyer

    L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet
    J’ai relu  » l’avion du blanc » et je me suis replongée avec plaisir et nostalgie dans l’ambiance des années 60 à Libreville. J’ai eu la chance de rencontrer Monsieur J.C Brouillet, étant mariée avec l’un de ses pilotes. Je me souviens d’un Monsieur chaleureux,charmant et drôle, mais j’ai découvert l’Aventurier en lisant son livre. Sa vie « extra-ordinaire » mériterait un film….
    Merci Monsieur Brouillet grâce à votre témérité et votre courage j’ai passé des moments inoubliables au Gabon

  • Noiret Jean-Pierre

    L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet
    Un livre à lire et relire, un aventurier , mais aussi un homme,de coeur. nous nous sommes connus chez Pépé à libreville.chef de fabrication chez Pélisson. Je n’avais que le premier degré d’aviation. je me suis tourné dans la pratique du parachutisme.Après mes douzes ans de gabon. Je retrouvais Jean-Claude à Tahiti. ou je lui livré des croissants à Moréa au Kiaora de Moréa.C’est par Vladimir que j’ai su que son papa était en fauteuille roulant. Malgrés mes 5 ans en Californie; il n’y a pas eu de nouvelles rencontre. J’étais à Garden Grove. .
    Jean-Caude je te souhaite encore une longue vie, les aventures renforcent la jeunesse, même dans un âge avancé.

  • Lethuaire Raoul

    L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet
    Ayant connu J.C. Brouillet et volé avec lui, je voudrais bien lire « L’AVION DU BLANC ». Je puis payer sans problème, mais je refuse le règlement pay-pal. Trouver solutioin par chèque.
    Je suis Raoul LETHUAIRE, le Languedoc V 34280 La Grande Motte; (Anien de COMILOG MOANDA)

  • suzanne.rapp

    L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet
    j’ai volé plusieurs fois entre Port Gentil et Libreville avec J C et j’ai gardé un souvenir un peu flou de cette époque mais je n’ai i pas oublié les atterrissages a Batanga et Equata signé l’épouse du barbu de la méteo

  • vega

    L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet
    Autre bonne nouvelle en ce début 2012, la réédition du formidable bouquin de Hanna Reitsch « Aventures en plein ciel ». La dernière édition datait de 1952, depuis introuvable et hors de prix au cas où.
    Hanna Reitsh, championne vélivole, pilote d’essais de Me 163, et même de V1…
    23 euros seulement !

  • Jean-Marie Urlacher

    Soirée autour de Jean-Claude Brouillet le 15 décembre à Paris
    Pour fêter la réédition du livre L’avion du Blanc, Jean-Marie Urlacher, Alexandre Pierquet et Hervé Magny organisent un café littéraire aéronautique le 15 décembre à Paris. Au programme, une vidéo de Jean-Claude Brouillet (toujours vivant) qui sera filmée cette semaine par Jean-Claude Criton, des témoignages d’anciens pilotes de brousse du Gabon qui volaient avec l’auteur, une analyse critique du livre, des exemplaires dédicacés en vente aux enchères et surtout la réunion autour d’un verre de tous ceux qui aiment l’esprit d’aventure, la camaraderie et l’aviation. Vous pourrez aussi y acheter des exemplaires. Plus d’infos sur l’auteur, grâce au site créé par Jean-Michel Ghoussoub http://www.jcbrouillet.com
    Si vous voulez vous joindre à la soirée Jean-Claude Brouillet, c’est le 15 décembre, à 20h00 au Brooklyn Café, 32, place Saint-Ferdinand 75017 Paris – RER C (Neuilly – Porte Maillot) ou Metro Argentine –
    Pour faciliter la soirée, merci d’envoyer un mail si vous pensez venir sur : soireejcbrouillet@gmail.com
    Merci à tous, venez nombreux

  • Pauline

    L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet

    Bonjour j’ai se livre depuis une quarantaine d’année,et je serais ravie de le lui preter a ce passionné d’aviation.
    Dites-moi ou je pourrais le lui envoyer.
    Une Amie pilote.Pauline.

  • didrich

    L’avion du blanc ou l’épopée gabonaise de Jean-Claude Brouillet
    bonjour,
    quelle surprise et quel plaisir de retrouver ce livre « à la une » de votre site. Ce livre (1ere edition) m’avait été prêté par un ami et j’ai largement tardé à lui rendre pour pouvoir le relire. Ca avait été pour moi la révélation que l’Aventure n’existait pas que dans les films.
    J’ai depuis cherché, dans les moteurs de recherche internet ou dans les brocantes à me le procurer, je tiens à detenir les livres qui m’ont plu. Je ne manquerais pas de le commander avant qu’il soit épuisé.
    Lisez-le, ou faite le lire (moi j’avais 10/12 ans), c’est vraiment un livre qui vous fait voyager ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.