Accueil » Culture Aéro » Le festival de Blagnac réussit son recadrage

Le festival de Blagnac réussit son recadrage

La deuxième édition du festival « Des étoiles et des ailes » de Blagnac (17-20 novembre 2011) a connu une fréquentation encourageante. La volonté de faire de cette manifestation annuelle le grand rendez-vous aéro-culturel de l’agglomération toulousaine a été réaffirmée par les partenaires locaux, à commencer par la ville de Blagnac et l’aéroport de Toulouse, qui portent le projet.

Moins de paillettes, plus de famille : les organisateurs du festival aérospatial de l’image et du livre de Toulouse, des Etoiles et des Ailes, ont tiré les enseignements de la première édition. Dans une société en quête de sens, le retour aux valeurs est une nécessité. Le rétablissement a été d’autant plus facile à opérer dans le cas présent, que les valeurs de l’aéronautique et du spatial se suffisent à elles-mêmes. Inutile de recourir à des mises en scène...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Le festival de Blagnac réussit son recadrage
    Voici les 3 « PETIT PRINCE »

    Répondre
  • Le festival de Blagnac réussit son recadrage
    À souligner la remarquable mise en scène du Petit Prince avec la prestation époustouflante de l’acteur de 10 ans (ils sont 3 à se relayer). Justesse et crédibilité, il était vraiment LE Petit Prince. 15 représentations ont été faites dans le bel auditorium de Blagnac. Un succès énorme !
    Côté livres, on a senti la crise. Certainement moins de ventes que l’an dernier.
    Côté tarmac, on a regretté le Concorde. On n’a pas compris que sur les 2 stockés à Toulouse, on n’a pas pu en avoir un. Heureusement qu’il y avait un Bücker ; ça compense… mais pas beaucoup !
    Ci-jointe photo des 3 « PETIT PRINCE ». On voit leur flamme dans les yeux. Et photo Bücker faisant de l’ombre au Beluga ! Du vrai caviar !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.