Accueil » Nouvelle mobilisation pour Toulouse-Montaudran

Nouvelle mobilisation pour Toulouse-Montaudran

Une nouvelle tranche de travaux immobiliers débute sur le site historique de l'aérodrome de Toulouse-Montaudran. L'association "Toulouse Montaudran - Mémoire d'Avenir" tente de s'interposer.

28.03.2010

Les travaux de terrassement ont débuté sur l'ancien aérodrome Toulouse-Montaudran. © DR

Associé à l’une des plus belles pages de l’aventure technique et humaine du XXe siècle, le site historique de La Ligne et de l’Aéropostale d’où décollaient Saint-Exupéry, Mermoz et Guillaumet, est universellement reconnu comme « jalon fondamental de l’Histoire de l’aviation ».

Ce site encore authentique est sur le point d’être sacrifié par une opération immobilière de grande envergure. Le projet qui occupe déjà l’autre côté de la piste, prévoit plus de 15 immeubles au cœur même du site historique, entre la piste et les bâtiments de l’épopée.

 

Le projet engendre la fragmentation d’un site aujourd’hui parfaitement cohérent, en supprimant le lien visuel qu’entretiennent depuis plus de 90 ans les bâtiments historiques et la piste, pourtant tous protégés au titre des Monuments Historiques depuis 1997.

Des immeubles de cinq étages vont définitivement isoler les grandes halles de montage du reste du site. D’autres vont encercler le petit bâtiment des voyageurs qui reçut les premiers voyageurs du ciel. Le projet prévoit aussi de démolir la piste de l’épopée, protégée elle aussi au titre des Monuments Historiques. Un jardin destiné aux futurs immeubles doit la remplacer.

L’association Toulouse Montaudran – Mémoire d’Avenir dont l’objet est d’assurer « la sauvegarde, la valorisation du site aéronautique historique de Toulouse Montaudran » vient de déposer cinq recours auprès du Maire de Toulouse et du Tribunal administratif. Elle estime que ces permis de construire sont entachés d’irrégularités. Les dossiers ne comportent, selon elle, aucune référence au site historique et aucun élément pouvant juger de l’intégration des nouveaux bâtiments pourtant situés à quelques mètres de cinq Monuments Historiques.

le petit bâtiment des voyageurs qui reçut les premiers voyageurs du ciel.

le petit bâtiment des voyageurs qui reçut les premiers voyageurs du ciel. © DR

L’association lance par ailleurs une pétition adressée au ministre de la Culture et de la Communication, ainsi qu’au maire de Toulouse.

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

7 commentaires

  • Bernard Arin

    Nouvelle mobilisation pour Toulouse-Montaudran
    Bonjour,
    Je suis très heureux d’apprendre que votre projet de sauvegarde TMMA va être actualitsé début mai 2013.
    D’autant plus heureux que mon père Emmanuel Arin a souvent utilisé cette piste en tan que pilote de l’Aéropostale, d’Air France depuis 1933 et enfin en tant que pilote d’essai sur le SE 161 P7 pour le compte de la m^me compagnie.
    Il s’est tué sur cette piste le 23 novembre 1948 avec le même appareil F-BATM n° 13.
    Je tiens à votre disposition, un devoir de mémoire de 1000 pages contenant la production de documents de l’époque : Archives Air France, cartes des trajets et naturellement pages des 5 carnets de vols.
    Félicitations pour votre combat,
    Bernard Arin

  • Georges-Guy LOURDEAUX-LOUVET

    « C’est pour l’AEROPOSTALE ! »
    « C’EST POUR L’AEROPOSTALE ! »

    Mermoz aurait bien aimé qu’on enseigne à la jeunesse /
    La responsabilité, le courage et le devoir… /
    Les marchands sont arrivés qui ne rêvent que richesses /
    Et ne savent qu’amasser le fric. Toujours plus! Avoir! /

    Nous aimions les fous volants, les héros de « la Postale », /
    Monsieur Daurat, Jean Mermoz, Guillaumet, Saint-Ex, Durand, /
    Voici venir fous, voleurs, les zéros et les vandales, /
    Rapaces et prédateurs… Ils saccagent Montaudran! /

    Mais leur trésor est maudit et leur or nous fait horreur. /
    Ils tomberont dans l’oubli que l’on doit à ces crotales. /
    Nous aimons mieux nos héros, qui avaient choisi l’honneur /
    De transporter du courrier : « C’est pour l’AEROPOSTALE ! »

    Georges-Guy LOURDEAUX-LOUVET

    (Je n’ai pas trouvé comment aller à la ligne à la fin de chaque vers et vous en demande pardon.)

  • Jacques

    Nouvelle mobilisation pour Toulouse-Montaudran
    Bonjour,

    je pense qu’il n’y a pas 36 moyens de sauver le site.

    il faut chercher à obtenir le soutien des industriels toulousains de l’aéronautique (Airbus, Latécoere, et aussi Air France, et d’autres si possible), d’autres grandes entreprises comme Safran, Dassault-Aviation, du GIFAS, etc…

    Alerter ensuite les médias, avec l’appui de ces « sponsors ».

    Bon courage

    Jacques (ingénieur aéronautique)

  • Anonyme

    Nouvelle mobilisation pour Toulouse-Montaudran
    Bonjour à tous,

    Quelle tristesse ! Quel dégoût ! Quelle honte !

    Quelle tristesse :
    Car je travaille pour l’entreprise qui a abandonné ce centre historique. J’ai participé en tant que représentant du personnel à pas mal de réunions qui ont tentées de sauvegarder ce site notamment en essayant d’empêcher le déménagement des installations de la compagnie vers Blagnac. A l’époque cela aurait probablement permis à ce site historique de toujours exister.
    J’ai travaillé presque 15 ans de ma vie sur ce site chargé d’histoire.

    Quel dégoût :
    De voir ces put..n de promoteurs avides de profits pousser à la roue pour réaliser leur foutus bénéfices s’asseoir sur l’histoire de l’aviation. Ils doivent être ravis d’avoir enfin obtenu gain de cause. Ils n’en étaient pas à leur premier coup d’essai. J’ai souvenir qu’à l’époque ils avaient déjà essayés en demandant des permis de construire pour bâtir des immeubles qui devaient se trouver dans le cône d’envol réglementaire rendant de fait le site dangereux à exploiter et ainsi nous pousser à déménager. Bande d’enfoirés, c’était sans compter sans notre vigilance et le tribunal avait annulé leurs demandes. C’est vous dire comme les politiques ( Baudis en tête ) étaient incompétents ou pire complices.

    Quelle honte:
    Oui, honte aux politiques, à commencer par les maires succéssifs de la ville de Toulouse dont le site de Montaudran dépend qui se foutent éperdumment du site. Honte sur eux de n’avoir rien fait pour préserver un site chargé d’histoire. L’histoire de l’aviation française voir mondiale. Quelle mémoire allons nous léguer à nos enfant ? DES IMMEUBLES ! ! !
    Je me souviens qu’à l’époque M. Baudis nous avait reçu en nous disant qu’il nous soutenait dans notre démarche pour conserver les installations industrielles de Montaudran. En fait tout ce que ce brave homme a regardé c’est que la compagnie conserve bien ses emplois sur le bassin du grand Toulouse. La taxe professionnelle n’a fait que changer de commune ( Toulouse à Blagnac ) mais au final cela ne change rien puisque cela reste dans la communauté de communes.
    C’est pourtant de cette piste que sont partis les plus grande épopée de l’aéronautique sans lesquelles probablement l’aéronautique d’aujourd’hui ne serait pas la même.

    Pour l’anecdote, je me suis changé pendant 15 ans dans ce petit bâtiment qui était l’ancienne aérogare passagers ( celui qui reste encore debout sur la photo ), nostalgie, nostalgie…
    Quand je vois que les vautours ont déjà tout rasé autour, je n’ose même pas imaginer ce qu’ils ont fait du bâtiment en U dans lequel était installée la Direction du CRT Montaudran. Pas plus que ce qu’il ont pu faire de l’ancien bâtiment radio ( qui nous servait de local syndical. FO et CGT ).
    Ont-il été jusqu’à déterrer M. DAURAT ?

    Bref je suis écoeuré mais pas si étonné que cela puisqu’à partir du moment ou mon entreprise a pris la décision de quitter les lieux ( uniquement guidé par des considérations financières ) je savais que ce site était condamné et livré aux vautours.

    M.C

  • Marianne MAIRE-SHAW

    Nouvelle mobilisation pour Toulouse-Montaudran
    Bravo à votre Association qui, dans ce pays de compromis, de passe-droits et de compromissions, est obligée de se substituer à ce que DEVRAIT faire l’Administration elle-même. Il s’agit d’un patrimoine qui, bien au delà de la dénomination de « monument historique » – qui devrait suffire à le protéger – n’appartient pas seulement à la ville, ni à la Région, ni à la France, mais à la mémoire des débuts de la Ligne… sans laquelle aucun de ces mafieux locaux ne pourrait même, aujourd’hui, se déplacer!
    Un débat qui dépasse, et de loin, la commune de Montaudran.
    A qui profite le crime?
    N’hésitez pas à prendre contact avec moi: mariannes@wanadoo.fr
    COURAGE!

    Marianne MAIRE-SHAW
    Fondateur, en 1992, de la 4A: Action pour l’Avenir de l’Aérodrome d’Annecy
    Leader de la Patrouille CAPTENS http://www.captens.fr
    Médaille d’Or de la Jeunesse et des Sports, etc…

    • ber

      Nouvelle mobilisation pour Toulouse-Montaudran
      Merci Marianne, toi qui nous fait rever avec tes voltiges, tu as raison, il faut sauver tout notre patrimoine qui un jour disparaitra avec ces promoteurs qui ne pensent qu’à vous piquer aussi les terrains sur lesquels vos merveilleuses machines volent

  • Marie Vincente Latécoère

    Nouvelle mobilisation pour Toulouse-Montaudran
    Il faut souhaiter qu’une solution raisonnable voit le jour car comment expliquer aux générations futures que Toulouse a laissé commettre cette tâche irréparable?

    Les promoteurs nous le savons, ne s’embarrassent pas de ce genre de considérations, nous l’avons vu récemment avec les inondations meurtrières.

    heureusement les associations veillent et se battent, bravo à TMA pour sa ténacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.