Accueil » Santiago Borja : « La beauté de notre planète ».

Santiago Borja : « La beauté de notre planète ».
premium

Santiago Borja a croisé la route de ce cumulonimbus qui se développe au-delà de la tropopause, une nuit de juillet 2016. Il était dans le cockpit de son Boeing 767-300ER. Il venait de New York-JFK et s'approchait de l'aéroport José Joaquín de Olmedo (GYE), dans le sud-ouest de l'Equateur.

21.08.2020

Un cumulonimbus d’une exceptionnelle force, si puissant que le sommet traverse la tropopause. Une photo qui a attiré l'attention de la communauté scientifique sur le travail de photographe du pilote de ligne Santiago Borja. © Santiago Borja

« Cette photo a été prise à environ 80NM au sud de Panama City, entre JFK et GYE. A l'époque j'utilisais un appareil photo reflex numérique Nikon APS-C. Une forte cellule de cumulonimbus clignotait au-dessus de l'océan Pacifique, au sud de Panama City alors que nous tournions en rond à bord d'un Boeing 767, à 37.000 ft. Cette tempête s'est développée au-dessus d'une forte inversion de température qui a créé la basse couche de nuages. Finalement, ces nuages ont percé...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

2 commentaires

  • Xav520

    Pour les CB, les altitudes maxi sont données pour 18.000 à 21.000 (: FL700, parfois donc au-dessus du FL du Concorde : 600. Qui n’allait pas en zones tropicales habituellement…)

  • anemometrix

    Photo magnifique.
    Mais la tête du Cunimb au-delà de la tropopause ?… Hum …
    Pilote de 767 je n’avais pas conscience que l’on pouvait voler aussi haut, la photo paraissant être prise par en-dessus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.