Accueil » 70 ans et un agrément ATO pour l’EPNER

70 ans et un agrément ATO pour l’EPNER

Coup double pour l’EPNER. L’Ecole du Personnel Navigant d’Essais et de Réception célèbre, en 2016, ses 70 ans d’activité et reçoit son homologation européenne en tant qu’organisme de formation (ATO).

10.07.2016

L’homologation a été prononcée le 4 juillet dernier, mais elle a été officiellement annoncée par la DGA trois jours plus tard, à l’occasion de la cérémonie des 70 ans de l’EPNER : l’Ecole du Personnel Navigant d’Essais et de Réception est désormais reconnue comme ATO (Approved Training Organization) par l’EASA. Une homologation synonyme de prise en compte au niveau européen de la spécificité de l’activité des essais en vol. « Jusqu’à présent, nous vivions en vase clôt entre DGA Essais en vol et l’industrie : nous étions guidés par une réglementation, mais celle-ci restait franco-française » explique-t-on à Istres.

La qualification européenne, ne concerne dans un premier temps que les pilotes de voilures fixes et se traduira par deux qualifications distinctes : Flight Test Rating Cat 1 et Cat 2, correspondant respectivement au classe A et B déjà en vigueur en France : les pilotes qualifiés classe A sont autorisés à pratiquer des ouvertures de domaine tandis que les classe B se cantonnent aux vols de réception dans des domaines déjà ouverts.

L’EPNER, qui ne manque jamais de rappeler qu’elle forme des navigants, et pas seulement des pilotes, travaille à présent à faire reconnaître la formation non seulement des pilotes d’hélicoptères, mais aussi celles des ingénieurs navigants d’essais (INE), ces derniers étant la plupart du temps issus du monde civil.

Cette homologation conforte la position de l’EPNER (qui dépend de DGA Essais en Vol, ex CEV) dans le haut du panier mondial. Un panier dans lequel on retrouve les écoles d’Edwards AFB et Patuxent River NAS pour l’US Air Force et l’US Navy, l’ETPS (Empire Test Pilot School) britannique mais aussi la NTPS (National Test Pilot School), école privée américaine installée à Mojave (Californie). Cette dernière a également été homologuée ATO dans les derniers jours de juin.

L’annonce de l’homologation ATO a en outre coïncidé avec la célébration des 70 ans de l’EPNER et la remise des diplômes à la promotion 2015-2016 qui porte le nom de Jean Boulet. La célébration fut l’occasion d’évoquer la carrière phénoménale du pilote d’hélicoptère et sa personnalité attachante. Détenteurs de multiples records (dont celui d’altitude en hélicoptère obtenu le 21 juin 1972, 12442m, qui tient toujours…), Jean Boulet fut aussi un chef apprécié dans sa carrière et un jeune père adoré par ses deux fils.

C’est ce que vinrent expliquer à la tribune Olivier et Jean-Pierre Boulet : pour chaque record battu, la fierté de voir leur père sur grand écran pendant les actualités au cinéma. L’émotion de le voir rentrer à la maison un soir après son accident sur Vampire. A l’issue d’une vrille à plat impossible à rattraper, Jean Boulet s’était éjecté. Il était le premier pilote français à le faire et son avion n’avait été équipé d’un siège éjectable que deux jours avant le vol funeste… Jean Boulet encaissa environ 20 G au départ du siège et résuma sa journée en quatre mots, une fois rentré chez lui : « essai de siège éjectable ».

Au sol, l’EPNER avait mis les petits plats dans les grands avec une trentaine d’appareils exposés sur son parking. Depuis les Mirage 2000 de DGA Essais en Vol jusqu’au Simba d’Issoire Aviation, en passant par un grand nombre d’appareils ayant servi un jour ou l’autre l’EPNER ou ses stagiaires. Parmi les plus récents, deux A400M, un Airbus A350 et, tout seul dans un vaste hangar transformé en buvette, le Neuron tout juste rentré de son vol d’essais en compagnie du Charles de Gaulle.

Sans avoir l’air d’y toucher, l’EPNER avait donc rassemblé à Istres l’un des plus beaux plateaux aéronautiques de l’année… Rendez vous pour les 80 ans de l’Ecole en 2026 et, pour les plus vaillants d’entre nous, pour les cent ans en 2046 ou différentes versions de drones de combat nous attendrons sur les parkings…

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

2 commentaires

  • Eric

    70 ans et un agrément ATO pour l’EPNER
    Êtes-vous sûr du nom du pilote de l’Alouette II?

  • michael

    70 ans et un agrément ATO pour l’EPNER
    La derniere photo illustrant cet exellent article revele technologique l’ecart qu’il y avait entre la France et le USA en 1953.
    Les choses ont bien change.
    Pour avoir vole (PAX) sur les 2 types de machines, je confirme le sous titre de la photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.