Accueil » Défense » A330 « Morphée » : retour sur un baptême du feu

A330 « Morphée » : retour sur un baptême du feu

La gestion de la menace NRBC (nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique) fait partie de l’ADN des FAS et les équipages n’ont pas attendu le Covid-19 pour réaliser des entrainements spécifiques en ce sens. L’application de procédures déjà existantes leur a permis d’être particulièrement réactifs. © Armée de l’air.

A ce jour, les Airbus 330 Phénix de l’Armée de l’Air ont effectué six vols d’évacuation, entrecoupés de missions plus habituelles. Les vols ont apporté leurs lots d'enseignements et l'un des deux Phénix demeure aujourd'hui en configuration Morphée, en cas de besoin.

Le 18 mars 2020, quand est déclenché le premier vol d’évacuation, l’Escadron de ravitaillement en vol et de transport stratégiques (ERVTS) 1/31 Bretagne a déjà reçu deux Airbus A330 Phénix. A cette date, seul le premier, codé 41, est disponible et apte à recevoir les modules Morphée. Le second, codé 42, est en maintenance programmée. Devant l’évolution de la situation, le chantier du Phénix 42 est accéléré et l’avion sera disponible le 23 mars.

« La capacité Morphée des Airbus avait été validée...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • On peut suivre leurs évolutions depuis Istres, avec Flightradar24, vols codés VALNT35 et VALNT45 !
    Je suis surpris que des avions stratégiques soient repérables…

    Répondre
    • par Catherine Bouroullec

      Ils peuvent l’être quand ils veulent.
      Et là, sachant le nombre de spotters confinés sur Flightradar24, c’est plutôt bien pour la comm’ !

      Répondre
    • par Philippe CANTOURNET

      oui des avions stratégiques sont repérables en tant de paix car il existe des aéronefs non stratégiques dans le ciel (afin de communiquer avec les TCAS) . Par contre en tant de guerre, je vous rassure VALNT35 et 45 seront invisibles…..

      Répondre
    • La période de confinement m’amène à « jouer » souvent avec Flightradar24, j’ai pu apercevoir pas mal d’avions « stratégiques » de toute nationalité sur l’Europe: A400M, C-27J, C-130J, C-17, M-346, Alphajet (Top Aces) , les Red Arrows, et sur un coup de chance et pendant moins d’une minute un « NA » à 610 kt proche de la Gironde 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.