Accueil » A400M : Allo maman bobo…

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

A400M : Allo maman bobo…

Pendant la dernière édition du salon du Bourget, en 2009, l’A400M était un avion en salle de soins intensifs. Aujourd’hui, il est simplement victime d’un bobo qui l’empêche de prendre l’air… C’est moins grave, mais c’est bien dommage…

21.06.2011

En juin 2009, il en allait de la survie du programme A400M. Les annonces dramatiques succédaient aux crises de nerf feintes ou réelles des gouvernements et d’Airbus. Deux ans plus tard, les quatre premiers prototypes ont accumulé plus de 1700 heures de vol en 550 vols et le programme a définitivement sorti la tête de l’eau. Chacun attendait donc impatiemment le salon du Bourget pour voir l’avion dans son élément : non plus les pages éco des grands quotidiens, mais dans le ciel riant de la banlieue parisienne.

Las ! Il aura suffit qu’une alarme s’allume sur le tableau de bord d’un avion de développement, en fin de semaine dernière, pour que l’un des appareils les plus attendus du salon reste désespérément au sol. L’alarme concerne le réducteur, sorte de boite de vitesse géante, placé entre la turbine et l’hélice. Ne sachant pas encore s’il s’agit d’une usure véritable d’une pièce ou d’une alarme infondée, Airbus a décidé de jouer la carte de la prudence et d’annuler les présentations en vol pendant la durée du salon.

« Nous continuons toutefois notre programme d’essais avec les avions basés à Toulouse et en Espagne » expliquent les responsables d’Airbus Military. « Mais nous ne souhaitons pas faire prendre de risques inutiles à l’appareil présenté au Salon. Couper un moteur pendant un vol d’essais en altitude ne pose pas de problème particulier. C’est en revanche une chose moins anodine à faire pendant une évolution serrée à basse hauteur dans le cadre d’un présentation publique… »

Ce lundi, une exception rapide a toutefois été faite en l’honneur du président de la République venu inaugurer le salon. L’A400M a décollé, a fait deux petits tours dans le ciel gris et pluvieux, en gardant son train sorti, puis il est revenu se poser. Ce n’est qu’un très pale reflet de ce qu’il est aujourd’hui capable de faire. Les présentations l’an dernier à Farnborough l’ont bien montré, l’A400M est un appareil techniquement bien né. Tous les pilotes des nations clientes qui ont pu l’essayer ont été surpris par la maturité et les performances de l’avion. A l’instar du regretté Carlos (l’incomparable interprète de « Oasis Oasis Oh !, pas le terroriste…) qui dissimulait une surprenante agilité sous de volumineuses chemises à fleurs, l’A400M affiche une étonnant manœuvrabilité sous sa robe austère d’avion cargo militaire.



Rappelons que le premier vole du MSN01 date de décembre 2009 et 174 appareils ont été commandés à ce jour : 50 pour la France, 27 pour l’Espagne, 22 pour la Grande-Bretagne, 10 pour la Turquie, 7 pour la Belgique, 4 pour la Malaisie et un pour le Luxembourg. La cas allemand demande quelques explications : après une commande initiale de 53 avions, Berlin explique aujourd’hui vouloir revendre treize avions immédiatement après leur livraison et se contenter de quarante appareils. L’armée de l’Air française sera la première à mettre en service l’A400M au premier trimestre 2013. Le premier avion qui sera livré est d’ailleurs en cours d’assemblage final dans l’usine espagnole de Séville et devrait voler dans le dernier trimestre 2012.

Airbus prévoit un marché d’environ 800 avions de transport militaire pour les trente à venir. Un marché qui devra bien entendu être partagé avec la compétition : C-130 Hercules pour le transport tactique et C-17 pour le transport stratégique. Sachant que l’A400M est conçu pour remplacer les deux avions d’un coup, en combinant la capacité tout terrain du Hercules et l’allonge stratégique du C-17.

Il est d’ailleurs amusant de constater que les trois avions se font face sur le parking du Bourget. Rangé dans l’enclos Airbus, l’A400M soutient le regard de la cavalerie de l’US Air Force. Face à lui, un C-130J, un C-5 Galaxy et un C-17. Le C-17 est le plus récent des trois, mais il reste un avion spécifiquement utilisé pour le transport stratégique, sa motorisation (4 réacteurs) rendant impossible son utilisation sur des terrains non préparés. Le C-5 est un avion qui a commencé sa carrière pendant la guerre du Vietnam et qui est aujourd’hui en fin de vie.
Soyons vaches, et rappelons enfin que le tout premier prototype de la grande famille C-130, le YC-130, a volé pour la première fois le 23 août 1954. Il y a 57 ans. Même Jeannie Longo a fini un jour par s’incliner devant plus jeune qu’elle… Souhaitons toutefois à l’A400M une aussi belle longévité…

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

2 commentaires

  • parret jean claude

    A400M : Allo maman bobo…
    bonjour,
    je ne comprends pas, mais je suis un idiot, il n’y a qu’un seul exemplaire à pouvoir voler?
    On veut battre la concurrence ! mais qui sont ces chefs irresponssables qui commandent. Pour le Bourget, ils n’ont même pas été capables de faire venir un autre exemplaire. A événnement exceptionnel, mesure execptionnelle.
    Je déclare que ces incompétents doivent être remerciés. Au faite ça va leur fin de mois, leur prime.
    Je suis écoeuré, car là aussi le contribuable que je suis, doit être satisfait et je ne le suis pas.

  • Thibault

    A400M : Allo maman bobo…
    et les antonov ils sont pas beaux ?
    L’An-70 qui date de 1994 est plus gros, décolle plus court, et a un plus long rayon d’action que l’A400M !
    et l’An-124 est le transport stratégique qu’utilise actuellement l’armée française !
    ils méritent d’être dans la compétition

    a part cet oublis j’ai bien aimé cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.