Accueil » Afghanistan : le temps des prises de guerre

Afghanistan : le temps des prises de guerre
premium

Après la bataille vient l’heure des comptes. En investissant l’aéroport de Kaboul, les Talibans ont mis la main sur plusieurs dizaines d’avions et d’hélicoptères dont les Américains assurent qu’ils ne sont plus en état de vol. On verra bien…

7.09.2021

Les A-29 Super Tucano pouvaient être équipés d’une tourelle optronique permettant le tir de munitions à guidage laser. Des équipements qui ont du, en bonne logique, être récupérés par les Américains…  © DR

Les multiples images diffusées sur les réseaux sociaux ont de quoi énerver les contribuables d’Outre Atlantique : le lendemain du départ des Américains dans la nuit du 30 au 31 août dernier, les Talibans ont traversé la piste de l’aéroport de Kaboul (dans des pick up généreusement mis à leur disposition par les contribuables occidentaux) et sont venus fureter du côté militaire de l’aéroport. Ils y on trouvé plus de 70 avions et hélicoptères de la force aérienne afghane, « tous mis...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

6 commentaires

  • lavidurev

    Même si les troupes américaines ont emmené avec elles en se retirant l’équipement dit « sophistiqué », les talibans ont récupéré « des véhicules, des armes légères et des munitions », explique à l’AFP Justine Fleischner, de l’ONG Conflict Armament Research (CAR). « C’est incroyablement sérieux. Cela va être une énorme aubaine pour eux », estime un autre expert cité par l’AFP Raffaello Pantucci.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/afghanistan/afghanistan-quel-arsenal-les-americains-ont-ils-laisse-aux-mains-des-talibans-apres-leur-depart_4755095.html

  • PlasticPlane

    Comme pour les voitures américaines à Cuba : dans 30 ou 50 ans nous verrons ces machines voler encore avec des freins de vélos, des roues de brouettes et des moteurs de groupes électrogènes 😊

  • Henri Defrance

    Quand bien même ils arriveraient à faire décoller quoi que ce soit, contre qui se tourneraient-ils avec des A29 ??? Ils envahiraient la Russie ? Ridicule.
    A moins qu’ils se tirent dessus les uns les autres ….. ce qui est plus vraisemblable.

    • buckdanny

      Ben contre leurs opposants intérieurs en 1er lieu, et les a29 sont parfaitement adaptés à ce genre de mission, c’est donc loin d’être un « détail ».

  • Alain RATINAUD

    on peut aussi imaginer que ces appareils offriront une bonne monnaie d’echange. j’imagine que le pakistan peut etre interesse…

  • Stormy

    Effectivement, il y avait régulièrement des offres de pilotes (instructeurs) et de mécaniciens pour ce pays : à chaque fois était précisé « US citizen only »…
    Et pour donner une idée de l’ambiance dans laquelle se déroulaient les vols de ces gens-là avec ceux qu’ils instruisaient, on notait à chaque fois chez les Américains la présence d’un énorme pistolet automatique en étui d’accès immédiat sur la poitrine, porté en permanence : il y avait eu un certain nombre de tirs « green on blue » (différence vis-à-vis de « blue on blue »…) qui avaient couté la vie à quelques militaires américains – les archives sont parlantes – lorsqu’un Afghan stagiaire se précipitait soudain sur ses instructeurs, au mess ou en salle de briefing….
    Revenons aux avions. Si les sabotages ont été faits à la va-vite ( envisageable vu le passif de l’opération) ce sont des parties différentes des avions qui auront été détruites (mitraillées au hasard ?) donc avec un peu de mécano, on doit arriver, d’une douzaine à en faire voler deux ou trois. Et il va y avoir du monde qui va venir aider (du retraité motivé des pays voisins, tout simplement)
    Belles bêtes que ces A29 sinon…. quant aux CH 46 (bien vu pour la confusion de tous les autres journalistes avec le CH47 !) ils étaient affectés à l’ambassade US (d’où la livrée civile et le beau hangar) et tournaient continuellement par paires dans le ciel de KBL (car on ne prenait pas la voiture pour traverser la ville si on avait un certain statut..)
    Ca et le reste, c’était ce qu’on voyait en nombre sur les parkings de Kaboul ces dernières années (et beaucoup d’abandonné divers aussi, mais susceptible de revoler après un passage en atelier)
    Donc attendons et voyons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.