Accueil » Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.

Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.

En avril dernier, deux appareils du 5ème RHC de Pau ont rejoint Gao, au Mali, par leurs propres moyens. Un test opérationnel, en même temps qu’une belle aventure humaine et technique…

21.05.2014

La mission a eu lieu il y a un mois mais elle n’a été rendue publique que ces jours ci : le 15 avril dernier, deux hélicoptères Cougar du 5ème Régiment d’Hélicoptères de Combat sont partis en vol de leur base de Pau, direction Gao, au Mali. Un magnifique raid aéronautique de trois jours et un peu plus de 25 heures de vol par machine qui prend un relief particulier pour deux raisons : il s’agissait de la première sortie en opex (opération extérieure) pour le Cougar Rénové qui entre tout juste en service au sein de l’Alat. Et puis, en regardant de plus près la carte du trajet parcouru, on se rend compte que les appareils ont suivi la route des glorieux ancêtres de l’Aéropostale, à peu de choses près avec la même vitesse !

Prenons les choses dans l’ordre : il a fallu un mois pour que l’information soit officiellement libérée, parce que le vol des deux Cougar s’inscrivait dans le cadre d’un renforcement des moyens français au Sahel. Opération de guerre donc, et information contrôlée directement et à son rythme par l’état-major des armées. Le 5ème RHC, qui trépignait d’impatience, vient donc tout juste d’être autorisé à raconter cette belle mission. Le Cougar Rénové ensuite : le biturbine de 9,3 tonnes reçoit un Flir, un nouveau treuil et une avionique rénovée, avec notamment un pilote automatique très performant, semblable à celui de l’EC725 Caracal.

Le Cougar est un appareil très apprécié au sein de l’Alat qui dispose aujourd’hui de 26 appareils (dont trois hérités récemment du GAM 56, l’unité aérienne de la DGSE), tous appelés à être rénovés. Le Cougar est certes moins puissant que le Caracal, mais il est beaucoup plus léger. Résultat, une capacité d’emport supérieure qui était très appréciée en Afghanistan ou au Mali. Avec la rénovation en cours les appareils gagnent de nouvelles capacités opérationnelles mais l’avantage de la légèreté s’estompe avec l’ajout de quelque 500 kg d’équipements et autres câblages. Tout se paie… Le 5ème RHC, qui sera le principal utilisateur de l’appareil avec son voisin le 4ème RHFS (Régiment Hélicoptères des Forces Spéciales), a déjà reçu trois appareils rénovés. Les autres se font attendre…

Et puis parlons du raid lui-même. Habituellement, les hélicoptères partent de France vers le Mali dans la soute d’avions cargo, les Antonov étant très prisés. Mais dans le cas de nos Cougar, on explique au 5ème RHC qu’il était plus économique de consommer 25 heures de potentiels par appareils que de faire appel à un avion cargo. Autre avantage, les appareils étaient immédiatement disponibles dès leur arrivée sur zone, sans nécessiter de remontage et de vol technique.

Deux Cougar (un Rénové et un « ancienne génération ») sont donc partis dans les premières heures du 15 avril dernier. Dans chaque appareil, un seul équipage (deux pilotes et un mécanicien navigant), deux mécaniciens et… trois réservoirs supplémentaires de 500 litres en soute. C’est une configuration ouverte depuis déjà de nombreuses années et régulièrement utilisée en Afrique. Les appareils ont réalisé des étapes de trois heures environ. Au rythme de trois étapes quotidiennes, il leur aura donc fallu trois jours pour rejoindre Gao après des haltes nocturnes à Agadir et Dakar. Les appareils ont traversé l’Espagne, suivi la côte occidentale du Maroc, fait escale à Las Palmas, en Mauritanie, au Sénégal, puis ils ont viré vers l’est en direction de Bamako, Ouagadougou au Burkina Faso puis Gao.

« L’ensemble de la mission, qui avait valeur de test pour ce type de projection, s’est très bien passée explique-t-on au 5ème RHC. Après cinquante heures de vol cumulées sur les deux appareils, la seule intervention à l’arrivée a porté sur un changement de carte électronique. Le Cougar offre un très bon compromis entre modernité et rusticité et une capacité assez exceptionnelle à ne pas tomber en panne ». Faire la même chose avec des Puma aurait été bien plus compliqué… L’appareil qui arrive en fin de vie a moins de souffle… On retiendra enfin que c’est une vraie guerre qui se joue actuellement au Sahel, très loin des projecteurs. « C’est un territoire immense et désertique qui s’étend du Mali au Soudan, très difficilement accessible aux véhicules terrestres. Rien ne peut s’y faire sans les hélicoptères » résume un officier de l’Alat.

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

10 commentaires

  • mupepe

    Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.
    2014 l’ALAT découvre….le convoyage longue distance….lol xptdr !!

    • Frédéric Lert
      frederic lert

      Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.
      pour ne pas allonger inconsidérément l’article, je n’avais pas précisé que l’Alat pratiquait depuis longtemps ce genre de convoyage (avec trois réservoirs supplémentaires en soute) en Afrique, et particulièrement au Tchad. La découverte ne date donc pas de 2014 et je suis heureux de vous l’apprendre.

  • philippe8231

    Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.
    Superbe article sur les cougars de l’ALAT.
    Félicitations a nos pilotes et mécaniciens
    Merci a Mr Frédéric Lert de prendre du temps à écrire un article sur des gens qui travail pour nous citoyens francais.
    Une petite phrases pour les personnes qui n’arrête pas de faire des critiques sur le matériel ou exprimés leurs explois de pilotes  » stop on est pas la pour entendre des gens comme vous  » et je reste correct car l’envie de vs dire autre chose.
    Merci a nos soldats (un francais fier de nos soldats et fier de ce qu ils font avec les moyens que l’on leurs donnent « msg au gouvernement »)

  • Anglade Michel

    Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.
    Je ne vois pas où est l exploit ???
    Apres avoir été le chef pilote des helicos sur 12 Paris Dakar , j ai ensuite organisé des voyages en helico en Afrique de l Ouest au départ
    de Paris avec 1 voire 4 helicos.
    Sans logistique et souvent avec de très jeunes pilotes privés qui me suivaient j ai fait le trajet de la postale
    52 fois ……
    Et nous allions beaucoup plus loin que
    Bamako ; Tombouctou l incontournable mais aussi le Togo, le Ghana , la Guinee Conakry et Bissau
    Et sans GPS !!
    A la carte et au compas .
    Et sans moyens radio satellite !!
    Et ce n est pas tout , je l ai fait aussi
    cette traversée en ULM plusieurs fois
    Alors où est la performance de ces
    Helicos Militaires ?????
    Ça me gêne un peu car je suis très
    fier d avoir été formé par l ALAT .
    J étais Chef de Patrouille .
    Mais , aujourd’hui ce convoyage relaté
    par F . Lert me semble tellement banal
    que je suis déconcerté par cet article.
    Si vous voulez des conseils pour les prochaines navigations vers Gao vous pouvez m appeler au ;
    0033672007472 .
    Aeronautiquement votre .
    Michelanglade .com

    • Christophe

      Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.
      Bonjour Michel,

      Toi l’Africain tu sais de quoi tu parles…

      Respect!

      Christophe

    • Frédéric Lert
      frederic lert

      Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.
      entièrement d’accord avec Michel Anglade. Je ne vois pas moi-même où est l’exploit. D’ailleurs je n’utilise pas le mot, ça tombe bien…
      Je parle d’un « test opérationnel, en même temps qu’une belle aventure humaine et technique ». Des mots qui me semblent correspondre à la réalité.

  • Stormy

    Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.
    « les hélicoptères partent de France vers le Mali dans la soute d’avions cargo, les Antonov étant très prisés »

    Peut-être que … par les temps qui courent, les Russes de Volga-Dnepr vont mettre un peu moins de bonne volonté à nous louer leurs Antonovs ?

  • SPLS

    Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.
    500 kg plus lourds ! Soient 5 hommes équipés ! Les avantages du Cougar (charge utile) disparus ! Ils ont été modernisés au plomb ? Du plomb numérisé et réseau-centré ? Le Cougar a maintenant de beaux écrans couleurs mais ne peut plus transporter personne en conditions « hot and high » ? En espérant que dans cette masse il y a un peu de blindage…

  • Wfp

    Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.
    Ouagadougou se trouve a lest de bamako. La logique aurait voulu que ca soit Dakar bamako puis bamako GAO 512nm

    • Frédéric Lert
      frederic lert

      Des Cougar de l’Alat sur les traces de l’Aéropostale.
      certes, mais Gao est aussi au nord est de Ouaga qui fait une bonne étape entre les deux villes du Mali… la logique n’est pas totalement morte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.