Accueil » Défense » La Chine drague les pilotes militaires occidentaux

La Chine drague les pilotes militaires occidentaux

La présence d'anciens pilotes de chasse britanniques en Chine pose problème. © F. Marsaly/Aerobuzz.fr

Les autorités britanniques ont découvert qu'une trentaine d'anciens pilotes militaires, de chasse ou d'hélicos, de la RAF ou de l'Army, auraient été recrutés comme instructeurs en Chine notamment par le biais d'une société sud-africaine. Désormais, en raison du risque de fuites d'informations tactique et stratégiques majeures, l'objectif est de rapatrier ces équipages et de modifier la Loi pour empêcher ces détournements de compétences.

Les salaires proposés par la Chine pour les profils ciblés sont alléchants : 240 000 £ annuels (274 000 € soit 22 833 €/mois). Des pilotes aguerris, connaissant le Harrier, le Jaguar, le Tornado mais surtout le Typhoon sur le bout des doigts se sont donc laissés séduire ! Visiblement, pour le moment, aucun pilote qualifié sur F-35 n’est encore concerné par le problème.

L’entreprise sud-africaine mise en cause, Test Flying Academy of South Africa (TFASA)...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Il serait très surprenant que les Britanniques, Américains, Canadiens, Australiens… et même Français ne fassent pas de même avec des pilotes indiens, chinois, russes, etc.

    Il n’y a d’ailleurs rien de nouveau. Des avions renifleurs américains sont systématiquement présents, lorsque des pilotes indiens ou russes font des exercices conjoints avec des forces occidentales, d’où des instructions pour éviter d’utiliser des technos sensibles lors de ce genre d’exercices.

    Répondre
  • Je confirme que cela existe pour des pilotes français, et cela ne date pas d’hier.
    J’ai volé avec un copi sur A380 qui m’a parlé de son séjour chinois pour former des pilotes locaux qui d’après lui étaient très mauvais. Les salaires étaient très élevés et il a été recruté par la boîte sud africaine.

    Répondre
  • par christophe gosselin

    Pilotes françaises activité approchés, allez voir du côté de Luxeuil ….
    Des épouses de pilotes parlent.

    ChG.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.