Accueil » Le Qatar commande 28 hélicoptères militaires NH90

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Le Qatar commande 28 hélicoptères militaires NH90

Le Qatar aura mis plusieurs années à se décider. Il a finalement choisi 16 appareils en version terrestre (NH90TTH) et 12 en version marine (NH90 NFH). Le petit émirat se dote une fois encore de ce qui se fait de mieux dans le domaine.

14.03.2018

Le Qatar est le 13ème pays client du programme NH90 qui totalise 543 commandes. © Airbus Helicopters

Cette commande était dans les tuyaux depuis 2012. En 2014, NHI a bien cru que c’était fait jusqu’à ce que le Qatar choisisse l’hélicoptère de combat Apache. Il s’agissait alors plus de contenter un allié que de répondre à un besoin d’équipement. Les discussions n’ont pas cessé pour autant avec les européens. Pour preuve cette commande 28 unités. Le Qatar a retenu les deux versions du NH90, autrement la version terrestre (TTH) proche de celle de la France, et la version maritime (NFH).

A l’aise en mer comme sur terre

Le NH90 NFH est équipé d’un grand radar panoramique sous le ventre qui permet de détecter tous les navires de surface à grande distance. Il est également doté d’un sonar trempé capable de descendre à grande profondeur pour localiser les sous-marins.

Cette version marine du NH90 est équipée d’une boule optronique qui lui permet de voir de jour comme de nuit. Elle possède un ensemble de guerre électronique. L’hélicoptère peut ainsi écouter les signaux radar et radio émis autour de lui et de les identifier, sans allumer son propre radar et donc sans trahir sa présence. Le NH90 NFH peut embarquer des armes en sabord, des commandos, des missiles antinavire Marte de MBDA. C’est aussi un hélicoptère facile à reconfigurer en fonction de la mission.

« Combat Proven »

Le NH90 TTH est sensiblement plus léger. Il n’a pas les pales et la queue repliables automatiquement comme le NFH, mais il est équipé, comme le NFH, d’une rampe amovible. Il peut embarquer jusqu’à 20 commandos. La version terrestre est équipée d’une boule optronique de nouvelle génération pour le vol tactique à très basse altitude et à grande vitesse pour échapper aux menaces.

Le NH90 TTH et le NH90 NFH ont tous les deux déjà été engagés, notamment au Mali par les français et en Afghanistan par les allemands. Les hollandais utilisent le NFH contre les pirates.

Un hélicoptère ultra-moderne

Avec ses commandes de vol électriques et sa cellule en composite, le NH90 est le plus moderne des hélicoptères militaires disponibles sur le marché. Son système d’arme adapté à tous les types de missions est un autre atout. Le NH90 est également très bien motorisé. Deux motorisations sont proposées. La plus répandue étant le RTM322 de Safran Helicopter Engines développée par Rolls-Royce et Turbomeca. Une alternative est offerte par GE. Elle a été choisie par les italiens.

Les NH90 TTH seront assemblés à Marignane par Airbus Helicopters et les NH90 NFH le seront à Tessera (près de Venise) par Leonardo qui est aussi le chef de file pour ce contrat. Cette répartition des rôles entre deux des trois « partenaires » du consortium NHIndustries met en lumière la faiblesse de cette structure. Les deux principaux partenaires se livrent une concurrence féroce à longueur d’année. Chacun tire la couverture à lui. Et en l’occurrence, le maitre d’œuvre de ce contrat n’est pas NHI, mais par Leonardo. Les rapports compliqués entre les deux principaux partenaires du programme, n’ont pas facilité le succès commercial de cet hélicoptère dont les performances font l’admiration de bien des équipages.

Malgré ce contexte, le Qatar a fini par signer !

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

4 commentaires

  • Xav520

    @Alpha
    Pourquoi militaires occidentaux ?
    Au choix Pakistanais, Singapouriens, Indonésiens, Kazahks, Azéris…
    Avec une remise à niveau dans des écoles occidentales payées rubis sur l’ongle éventuellement ?
    Légal ? A quelques millions de dollars près, tout l’est aujourd’hui…

  • SAUTERET daniel P29

    le Qatar s’étant un peu compromis avec les djihadistes il achète du matériel militaire pour renforcer ses liens avec l’OTAN et se protéger de l’Iran
    Ce pays est artificiel qui a du pétrole et du gaz découvert et transformé par les occidentaux

  • G LESCALUP

    Le pb n’est pas vraiment là: en vendant du matériel qui ne sert à rien, on récupère un peu l’argent du pétrole. Rappelons qu’un baril, coutant 5 euros à extraire, est vendu actuellement 50!

  • Alpha

    Rafale, Eurofighter, F-15, Apache et maintenant NH90…mais où vont-ils trouver tous leurs pilotes parmi une population locale qui ne dépasse pas la 5ème ville française ??
    Ou alors ils vont recruter parmi les étrangers comme ils font déjà dans l’aviation civile, les sportifs, les architectes, cuistots etc. Mais je vois mal des militaires occidentaux aux commandes de tels bijoux émiratis….et quand bien même ça serait le cas, serait-ce bien « légal » ?
    Si Frédéric Lert passe par là je serais preneur de ses lumières 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.